Recherchez dans les actualités

ENGIE et Sébastien Rogues pour la French Startup Cup

Autres innovations
07/09/2016

Après un accompagnement média en 2015 lors de la première édition de la French Startup Cup, OpenInnov by ENGIE s'est engagé cette année dans la course aux côtés d'une cinquantaine de startups.Le bateau ENGIE disposait d'un bel atout, en la personne de Sébastien Rogues, le skipper de l'ENGIE Sailing Team, qui avait accepté d'encadrer pour cette régate un équipage de novices.

La French Startup Cup se veut avant tout un événement convivial, qui donne aux startups participantes l'occasion de naviguer sur le plan d'eau de La Rochelle et de s'affronter de façon amicale lors d'une journée de régates. Pour Alain Mevellec, co-fondateur de Sellsy et organisateur de la French Startup Cup, un équipage sur un voilier est confronté à des défis similaires à ceux d'une startup et ce sont avant tout la cohésion et le travail d'équipe qui garantissent le succès d’un équipage tout comme d’une startup.

Si ENGIE n'est pas tout à fait une startup, Ludovic Parisot (Direction de l'Innovation) a voulu, pour cet événement, un équipage composé de représentants de cet éco-système. Ont donc embarqué sur ce bateau aux couleurs d'ENGIE des partenaires d’ENGIE comme Sowefund (créateur du Fundtruck), des startups partenaires lauréates d'appels à projets lancés par ENGIE et des collaborateurs.

Ludovic Parisot :

« Ce type d'événement est une formidable occasion de rencontrer l’écosystème en mode détente tout en véhiculant les valeurs du Groupe au travers du sport. La présence de Sébastien Rogues sur notre bateau nous a donné l’opportunité de faire une belle course qui se voulait tactique et nécessitait l’investissement de tous. Les startups présentes étaient très motivées avec une vraie culture du fairplay… Au final ENGIE, par sa présence sur la French Startup Cup, a pu réaffirmer sa volonté d’être au cœur de l’écosystème inovation. »

L'évènement était également soutenu par la Délégation Régionale ENGIE Aquitaine-Poitou-Charente en la personne de Bruno Odin, le Délégué régional ENGIE qui revient pour nous sur les raisons qui ont poussé ENGIE à soutenir cette régate.

Bruno Odin :

« Pour ENGIE, participer à un évènement comme la French Startup Cup permet de mettre en avant deux points forts, l’ancrage territorial du Groupe et sa politique d’innovation.

Le monde de l'énergie vit une mutation profonde, voire une révolution ; pour affronter le futur dans les meilleures conditions et être le leader de la transition énergétique, nous avons besoin d'innover, en interne grâce au processus d'incubation du Groupe, mais aussi en nous appuyant sur des startups.

La French Startup Cup est un événement qui permet un vrai brassage culturel avec plusieurs dizaines de startups françaises ou étrangères. Etre présent nous permet de nous positionner dans le monde de l’innovation d'une manière différenciante vis à vis des autres groupes de l'énergie.

Pour nous c'est également très important que Sébastien Rogues, skipper que le Groupe accompagne depuis 9 ans dans son parcours sportif, accepte de participer. Entre Sébastien et ENGIE, c'est, comme souvent, une histoire d'hommes et de fidélité. Pour Sébastien, c'est un peu un retour aux sources puisque son premier bateau a été lancé à La Rochelle pour une mini transat 6.5. il y a 9 ans.
Le contact a toujours été maintenu, Sébastien a su garder son esprit de compétition et son esprit pédagogue - comme peuvent en témoigner les membres de l'équipage... Les néophytes, en particulier, ont appris énormément de choses grâce à sa présence, qui a aussi permis un très bon classement du bateau (8/33).

Sébastien court maintenant sur des courses très sophistiquées avec le challenge européen GC32 composé de bateaux volants à foils. Sébastien est ainsi quelqu'un de très curieux et proche de nombreuses équipes d'ENGIE et de ses filiales... Pour lui la voile sportive va connaître une rupture technologique et les bateaux à foils ne sont qu'une première étape. »

Enfin, notons que si la présence de Sébastien n'a pas suffi au voilier ENGIE pour monter sur le podium, le score final est très honorable, compte tenu de son équipage de marins d'eau douce, puisqu'il se classe 8ème sur 33.