Recherchez dans les actualités

​Les Trophées de l'Innovation ENGIE le grand rendez-vous de l'innovation

Autres innovations
01/06/2016

Depuis 30 ans, les Trophées de l'Innovation ENGIE ont pour but de partager et faire rayonner les innovations initiées par les collaborateurs au sein du Groupe, en abolissant les frontières métiers ou géographiques.C'est chaque année un moment fort de la vie du Groupe qui permet de faire connaitre et mettre en valeur des initiatives innovantes de toute sorte.

Florence Cariou, Directeur de Projets Innovation, nous éclaire sur le processus qui va mettre en lumière une cinquantaine de projets le 7 juin lors de la cérémonie de remise des Trophées de l'Innovation.

Comment sont organisés les Trophées de l'Innovation ENGIE ?

Le processus de dépôts et de sélection des projets a varié au rythme des technologies disponibles. Il y a 30 ans, les candidats devaient remplir un dossier "papier", aujourd'hui les projets se déposent au fil de l'eau, par exemple sur la plateforme d'innovation interne du Groupe, sans se préoccuper des distances ou des délais.

Cette année, 580 dossiers ont été déposés, ce qui en fait une édition record, en qualité comme en quantité ! Nous avons, cette année, des dossiers d’excellente qualité avec une part importante de l'international. Peut-être est-ce un effet de la visibilité acquise lors de l'Innovation Week 2015, qui a sans doute permis à des collaborateurs tout autour du monde de mieux percevoir le potentiel de ces Trophées.

La sélection des dossiers est effectuée en plusieurs étapes par 200 évaluateurs venant de tous les horizons du Groupe. Le premier tri a été fait au niveau de la Business Unit. 20% des dossiers, jugés les plus prometteurs seront ensuite évalués au niveau du Groupe.

Cette année, ce deuxième niveau de sélection s'est fait au cours de 2 jours, par un comité transversal et collégial d'une trentaine de personnes. Les 150 dossiers ont été relus chacun par 3 personnes d'origines différentes (en terme de métiers) qui ont apporté une notation collégiale.

C'est ensuite au tour d'une commission qui va également prendre en compte les notes attribuées par les BU et les évaluateurs. Quelques dossiers vont nécessiter l'intervention d'experts sur certains points techniques.

En dernier lieu, un Grand Jury composé de dirigeants d'ENGIE va statuer sur les 52 dossiers finalistes, pour choisir les lauréats des Trophées. Chacun des 52 finalistes va pouvoir défendre son projet sous forme de « pitch » devant le Grand Jury, exercice auquel ils seront préparés et coachés par l’équipe de Trophées de l’Innovation.

A l'issue du Grand Jury, les lauréats seront tenus secrets jusqu'au soir de la cérémonie, le 7 juin, pendant l'Innovation Week.


Pouvez-vous nous parler de l'organisation de cette journée ?

La cérémonie de remise sera précédée d'un marketplace, l'après midi du 7 juin. Les projets finalistes disposeront d'un stand et pourront rencontrer les dirigeants du Groupe, la presse et des collègues.

Après une soirée qui sera certainement riche en émotions, en découvertes et en surprises, les lauréats seront conviés le lendemain à un petit déjeuner avec Isabelle Kocher, Directrice Générale d'ENGIE. Et ce n'est que le début, puisque la suite des Trophées vise justement à leur donner plus de visibilité. Citons par exemple le « Book » qui rassemble chaque année les lauréats 100 meilleurs projets , les market place internes ou externes, ou le yearbook créé par la DRH sur l'ensemble des projets RH déposés présentés.

Au cours de l'ENGIE Innovation Week, un déjeuner de presse permettra aux lauréats 2015 de profiter jusqu’au bout de leur titre, et de mettre en avant leurs projets innovants. Chaque année, une catégorie des Trophées, les "Success Story" permet de témoigner de l'évolution des projets lauréats des années précédentes, et de mettre en avant leurs réussites et leurs évolutions, ainsi que leurs perspectives de développement.

Ainsi, on peut dire que dans tous les cas, déposer son projet, c'est déjà gagner et lui donner une importante visibilité au sein du groupe.

L'innovation n'est pas un processus linéaire, on ne gagne pas à tous les coups. Comme l'affirme si bien Einstein "Une personne qui n'a jamais commis d'erreur n'a jamais innové", on ne peut pas innover sans prendre de risques, sans accepter la possibilité de l'échec. A ce titre, nous avons lancé en 2015 un Prix Spécial "Best Failed Ideas", où les porteurs de projets peuvent témoigner de la richesse de leur aventure, même si leur idée n’a pas débouché sur un succès.

Source : Christine Leroy