Recherchez dans les actualités

EuroMéditerranée, partenaire d'ENGIE et acteur du développement économique local

Autres innovations
26/06/2015

Partenaire d’ENGIE, l’établissement public d’aménagement EuroMéditerranée accompagne le groupe dans sa réflexion et sa mise en œuvre du projet de réseau d’énergie sur le territoire EuroMéditerranée.

Cette association illustre l’importance des partenariats entre acteurs publics et privés pour apporter les meilleures solutions à des problématiques de développement économique et d’aménagement du territoire, et se poursuit sur des réflexions conjointes comme celle des  îlots de chaleur en Méditerranée.

Jean-Christophe Daragon, chargé de mission ingénierie du développement durable chez EuroMéditerranée, nous explique la mission de cette structure, les enjeux auxquels elle est confrontée ainsi que les solutions mises en œuvre.

- Quelle est la vocation de l’EPA EuroMéditerranée ?

EuroMéditerranée est une opération d’aménagement d’intérêt national.

C’est la 1 re opération du genre en région, débutée en 1995 après de nombreuses études réalisées sur la façon de réhabiliter un territoire et d’enrayer le déclin économique de la ville.

Il s’agit d’une opération d’état qui implique également les collectivités locales à tous les niveaux : ville, communauté urbaine, département, région.

- Quels sont les principaux enjeux auxquels EuroMéditerranée est confrontée?

La feuille de route reste la même depuis 1995 : agir en faveur du développement économique.

et accompagner les investisseurs et entreprises souhaitant s’implanter sur le territoire afin de contribuer à la construction métropolitaine

Le volet innovation constitue notre autre particularité.

On se positionne comme une EcoCité méditerranéenne, qui s’inscrit dans un contexte spécifique avec des problématiques climatique, sociales et économiques différentes de celles des grandes villes d’Europe du Nord par exemple.

Notre réflexion s’appuie sur la notion de « Ville durable méditerranéenne à prix maîtrisé »

Sur les aménagements d’espaces publics, nous avons « carte blanche ».

Sur les opérations plus privées : soit on a une relation contractuelle qui permet de figer des objectifs, soit une relation partenariale.

Nous souhaitons qu’ Euroméditerranée devienne incontournable pour les acteurs privés qui s’engagent dans des démarches d’innovation ou sont en quête d’un territoire d’expérimentation. L’organisation peut également aider dans le cadre d’une ouverture à l’international.

- Que désigne exactement EuroMéditerranée ?

EuroMéditerranée, c’est tout d’abord une structure compétente qui développe une approche macro sur les questions de développement économique et d’aménagement du territoire.

La structure est composée d’une cinquantaine de personnes réparties en 4 directions :

- la direction du développement économique

- la direction aménagement

- la direction architecture et de l’urbanisme

- la direction communication

- La direction administrative et financière

Mais EuroMéditerranée, c’est aussi un territoire et une opération de développement : 480 ha au cœur de Marseille.

Le 1 er périmètre, de 310ha, part du J4, longe le Panier, monte jusqu’à la gare st Charles, redescend jusqu’au port (les docks). Il s’étend ensuite sur 170 ha depuis le Bd Ferdinand de Lesseps jusqu’au boulevard capitaine Gèze.

Le tout est labellisé Ecocité (label développement durable).

- Selon vous, quels sont les principaux enjeux de développement durable sur le territoire EuroMéditerranée ?

Il y en a principalement 3 :

  • La pollution des sols et de l’air, qui constitue un enjeu sanitaire, environnemental et économique.Sur cette problématique par exemple, EuroMéditerranée travaille en collaboration avec Eiffage sur une solution de dépollution douce.
  • La maîtrise hydraulique les problématiques d’inondabilité
  • Les problématiques énergétiques qui pour le coup sont particulièrement marquées en milieu urbain dense et encore davantage en méditerranée
  • Les îlots de chaleur et la qualité de l’air : cette problématique n’est pas spécifique à Marseille, mais partagée au niveau mondial.

- Vous avez justement consacré une étude avec le CNRS aux îlots de chaleur urbains ? Quelles conclusions ? Quelles sont les actions à mener ?

La principale conclusion est l’importance de la végétalisation, prouvée par la mise en place des scenarii avec et sans végétalisation.

Une de nos réponses sur le territoire EuroMéditerranée : la réalisation d’un parc de 14ha (en lieu et place de la gare du Canet) pour réduire les îlots de chaleur de façon significative (de 1 à 6°).

La 1 re phase de réalisation de ce parc (4ha) sera lancée d’ici la fin de l’année.

- La question des îlots de chaleur constitue également un point de préoccupation pour le groupe ENGIE ? Comment collaborez-vous sur ce genre de problématique ?

Premièrement la solution développée par ENGIE, son réseau de chaud et de froid, permet de limiter l’installation de système aérothermique et donc les rejets d’air chaud dans l’atmosphère

Parallèlement EuroMéditerranée organise le concours Med Innovant sur le sujet de l‘innovation dans les domaines de la construction et de l’aménagement afin d’initier des partenariats avec les startups locales et promouvoir l’innovation. L’idée : profiter de la réactivité des startups qui se situent dans une temporalité différente de la nôtre.

ENGIE a également dans le même temps lancé un appel à projets sur les îlots de chaleur.

Si le cadre législatif ne nous a pas permis de faire une opération commune, il y a au final un sourcing partagé [par les pôles de compétitivité et industriels].

- En quoi le partenariat public / privé vous semble-t-il stratégique ?

Les projets sont de plus en plus complexes, les contraintes de plus en plus importantes.

Des partenariats avec le privé sont souhaitables pour pouvoir répondre aux problématiques, booster les projets et accélérer le volet administratif.

De son côté, EuroMéditerranée met à disposition des acteurs privés sa connaissance du contexte et de l’écosystème. Et favorise une phase d’expérimentation avant la mise en œuvre du projet. 


La problématique des îlots de chaleur en Méditerranée vous intéresse?
Répondez à l'appel à projet : " 
Solutions pour traiter les îlots de chaleur urbains du pourtour méditerranéen."

Source : Fleur Chrétien