Recherchez dans les actualités

Datapower, le hackathon d’ENGIE pour inventer les services de demain à partir de ses données

Bâtiments connectés
16/06/2016

Du 24 au 26 juin, ENGIE lance son premier « Datackathon ». Ouvert à tous, il a pour but d’innover dans le domaine des services à l’énergie et de créer de nouveaux usages à partir des données du Groupe.

C’est en effet une première : ENGIE mettra à la disposition des participants des jeux de données réels ou anonymisés, comme par exemple : niveau d’ensoleillement, données de pollution, flux de véhicules dans les villes, données de consommation, etc..L‘enjeu sera d’inventer des concepts innovants pour créer de la valeur avec ces données.

Les meilleurs projets développés seront récompensés par ENGIE, avec des prix d’une valeur totale de 10 000€.

Nous avons demandé à Yves Le Gélard, Directeur Général Adjoint en charge du Digital et des Systèmes d’information du Groupe ENGIE, de nous parler de ce hackathon, et de la façon dont il met en lumière la politique d’innovation du Groupe.


L’innovation est-elle un levier de la transformation digitale des entreprises ?

Les grands Groupes comme ENGIE sont aujourd’hui à un palier dans la digitalisation de leur entreprise. La phase de familiarisation avec les nouvelles technologies, notamment dans l’analytics, les objets connectés, la mobilité, a permis de faire évoluer les usages.

Nous arrivons maintenant à une nouvelle phase où ces innovations vont sortir des labs pour se déployer de façon opérationnelle dans toutes les entités et dépasser les étapes de pilotes pour entrer de plein pied dans le quotidien de toutes les BU.

Pour que le Groupe réussisse sa transformation digitale, il a fallu mettre en oeuvre ce processus d’innovation pour que nouvelles technologies et nouveaux usages émergent et deviennent des réalités concrètes. Pour le Groupe, l’innovation est un processus de détection d’idées créatives et leur transformation en produits ou services.
Les nouvelles technologies qui ont fait irruption de façon concomitante ouvrent un champs de possibles très large. Pour ENGIE, nous parlons principalement d’analytics, de big data, de mobilité et d’objets connectés. Il y a là un important potentiel de création de valeur à explorer.

L’innovation dans le processus digital, c’est fondamentalement réinventer des métiers, des business ou des services. Et aussi dépasser la logique incrémentale pour penser les choses différemment, créer une expérience client plus attractive, être plus efficient, plus impactant avec l’ensemble de notre éco système, et notamment nos clients et nos partenaires.
A la clé, bien sûr, l’invention de nouvelles façons d’interagir grâce à de nouveaux services.


Pourquoi un hackathon sur les data ?

Si l’on veut faire progresser la digitalisation de l’entreprise, il faut entretenir et développer dans l’entreprise des écosystèmes ouverts vers l’extérieur. Proposer un hackathon, qui par définition est ouvert, va nous permettre de profiter d’un regard extérieur sur les services qui pourraient être proposés par ENGIE.

Au cours de ce hackathon, des personnes extérieures vont pouvoir s’approprier nos données pour inventer de nouveaux services. C’est donc une étape importante dans la construction d’une relation avec l’extérieur.


Quels bénéfices en attendez-vous pour ENGIE ?

Tout d’abord la consolidation de notre eco système d’open innovation. L’open innovation crée une sorte de market place des savoir faire où sachants externes et internes peuvent se rencontrer et échanger, et ainsi faciliter la cross-fertilisation interne. Ce hackathon est la première brique de création de valeur conjointe avec notre éco-système.

Dans une vision plus opérationnelle, ce hackathon va nous permettre d’identifier les API dont nous aurons besoin demain pour créer les services que le public attend. ENGIE dispose d’énormes volumes de données et ce hackathon va nous donner des pistes pour mieux les exploiter. C’est une opportunité de développer nos savoir-faire techniques, commerciaux ou juridiques sur la question de la donnée et des API.

Enfin, c’est une occasion de mettre en lumière le continuum des services proposés par ENGIE de la production d’énergie jusqu’au consommateur : pour le client final, ENGIE est un seul Groupe, il ne perçoit pas forcément la diversité des métiers, et il s’attend à un service cohérent et continu. Nous serons peut être surpris par ce que vont nous renvoyer les participants du hackathon sur l’image qu’ils ont du Groupe.


Dernière question : concrètement, comment est organisé ce hackathon ?

Il aura lieu à l’école supérieure de génie informatique (ESGI), 242, rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris du 24 au 26 juin. une soirée de lancement est prévue le 20 juin 2016, pendant laquelle les participants pourront se familiariser avec les APIs et datasets.

Ce hachathon est gratuit et ouvert à tous, en particulier aux personnes intéressées par le domaine de l’énergie. Porteurs d’idées, designers, développeurs, graphistes et curieux peuvent y participer.

Site officiel et inscriptions : datapower.bemyapp.com