Recherchez dans les actualités

Internet des objets : 10 fois plus de connexions d’ici 2020

Bâtiments connectés
04/11/2014

1 milliard d'ordinateurs connectés dans les années 90, + 6 milliards de terminaux mobiles à partir de 2000... La révolution de l'Internet des objets devrait en connecter dix fois plus d'ici à 2020, soit 28 milliards selon les estimations de la banque d’investissement américaine Goldman Sachs dans un rapport publié en juillet 2014.

L’Internet des objets se distingue du Web des objets. Le Web des objets désigne l’extension du World Wide Web (le réseau internet tel qu’on le connaît aujourd’hui) à des objets qui ne sont généralement pas connectés. Il s’agit de dispositifs connectés à Internet dans le but d’optimiser leurs capacités. L’Internet des objets représente davantage un nouveau type de réseau, une toile qui impliquerait les objets connectés entre eux dans un Web 3.0.

Quelles seront ces « choses » qui forment l'Internet de demain ? Le cabinet Goldman Sachs les classe dans 5 domaines successifs, selon l'état d'avancement : d'abord l'individu, avec les montres connectées (comme celle d'Apple), bracelets pour mesurer l'activité, etc. Puis viennent les voitures connectées, les maisons connectées, puis les villes. Enfin, ce que l'étude appelle « l'Internet industriel », moins visible, mais où se concentre la majorité de la valeur, c’est-à-dire les infrastructures de transport, les usines, l'énergie et les hôpitaux.

La révolution de l’Internet de l’objet profite avant tout aux télécoms, aux semi-conducteurs (capteurs en particulier) et au Big Data, car les produits connectés devraient générer beaucoup plus de données que les humains. Pour en débattre, le prochain rendez-vous des experts s’annonce animé au World Forum de l’Internet des Objets, les 25 et 26 novembre 2014, à Londres. www.goldmansachs.com

En savoir plus sur la maison connectée by GDF SUEZ
http://www.gdfsuez.com/innovation-transition-energetique/habitat-performance-energetique/la-maison-connectee/

Source : Axelle de Guelz