Recherchez dans les actualités

Koweit : les drones au service de la sécurité et du respect des normes de construction

Bâtiments connectés
17/06/2015

Dans le cadre de l’Innovation Week, organisé par ENGIE, qui s’est tenu dans 22 pays, rencontre avec Brian Jones, Directeur régional HSE (Hygiène, Sécurité et Environnement), en charge de la coordination HSE depuis le bureau de Dubaï de tous les projets de construction dans les pays d’Asie du Sud, Moyen Orient et d’Afrique.

En quoi consiste la Gestion HSE (Hygiène, Sécurité et Environnement) à l’aide de drones sur les sites de construction ?

Brian Jones : Les sites de construction de Centrales Electriques sont souvent vastes et leur structure complexe, rendant souvent difficiles et/ou parfois impossibles les inspections HSE. Les inspections HSE sont indispensables pour s’assurer que tous les travaux respectent les règles d’hygiène et de sécurité : le port du harnais ou la fixation aux câbles de sécurité par exemple ou encore, si nécessaire, la bonne protection des arêtes. Bien que les équipes HSE procèdent à des inspections régulières des travaux en cours, leurs observations ne peuvent porter que sur un périmètre réduit du site, alors que de nombreuses autres activités peuvent se dérouler dans d’autres parties ou niveaux du site, qui ne sont pas visibles. C’est là qu’un drone fait toute la différence.

Vous pouvez avoir une perspective « à vol d’oiseau » de la plupart sinon de toutes les différentes zones et observer ce qui s’y passe. Les images prises par la caméra installée sur le drone sont d’une tellement bonne qualité qu’elles peuvent être utilisées afin de montrer d’éventuelles infractions et servir de preuve par la suite. Un drone vous donne la possibilité de surveiller, en direct, les différentes activités d’un chantier ou de suivre le développement d’une situation de crise, un incendie par exemple, là où l’accès de personnes est trop dangereux. On peut utiliser le drone et prendre une décision en conséquence pour corriger et/ou suivre une action. Envoyer, par exemple, le personnel HSE pour mettre fin à une infraction ou indiquer le meilleur point d’accès à un incendie aux pompiers. Comme je l’ai déjà dit, les possibilités d’utilisation d’un drone là où l’accès est limité ou difficile sont vastes.

On peut également utiliser un drone dans des environnements où des risques additionnels existent pour les personnes, tels qu’une piètre qualité de l’air et une surveillance environnementale insuffisante, ainsi que dans le cas où le facteur temps est essentiel et les ressources limitées – le drone peut couvrir un périmètre beaucoup plus important en beaucoup moins de temps que n’importe quel être humain.


Quels sont les enjeux de la surveillance Hygiène et Sécurité par les drones, sur les méga-sites de construction ?

La plupart des gens pensent travailler en toute sécurité, alors que, bien souvent, ce n’est pas le cas. La possibilité d’une blessure importante ou pire est d’autant plus grande lorsque vous travaillez en hauteur. Le drone peut survoler structures et bâtiments afin de s’assurer que tous les systèmes de sécurité sont bien en place et les consignes respectées. Le drone à une double fonction : la première consiste à nous donner la possibilité d’avoir une vue globale des travaux en cours en un temps très court et beaucoup plus rapidement qu’avec une intervention humaine nécessitant l’accès à tous les niveaux pour s’assurer du respect des normes. En deuxième lieu, un drone à un rôle dissuasif, comme un radar, une fois que les gens savent qu’ils sont ou peuvent être surveillés, ils sont plus enclins à se conformer aux mesures de contrôle mises en œuvre.

> Les drones au service du premier projet de production indépendante d’électricité et de dessalement d’eau au Koweit

Source : Axelle de Guelz