Recherchez dans les actualités

Le mobilier du futur s’imagine maintenant

Bâtiments connectés
17/09/2015

Le « Chronotope » fait partie des projets en compétition pour la dernière phase de sélection de l’appel à projets « Réinventer Paris » lancé par la mairie de Paris. Pour compléter son offre et être encore plus compétitif, ENGIE lance un appel à projets pour imaginer une série de meubles modulables. Une belle occasion de faire preuve de savoir-faire et de sens de l’innovation.

« Réinventer Paris » ambitionne de créer de nouveaux espaces de vie dans la capitale. Au terme de plusieurs phases de sélection, le projet « Chronotope » porté par ENGIE s’apprête à affronter le jury final qui choisira le projet qui lui semble le plus adapté pour la requalification d’un bâtiment situé dans le XIIIe arrondissement. Pour compléter son offre et proposer un projet qui soit véritablement innovant, ENGIE lance un appel à projet pour la création d’un « mobilier valise » conceptualisé par Bléas & Leroy Architectes, destiné à équiper un espace modulable et à s’adapter à différents usages. « Dans le cadre de Réinventer Paris, le grand appel à projets urbains innovants, nous nous sommes associés avec des architectes et des entreprises pour proposer le projet ‘Chronotope’, explique Ludovic Mouly, Directeur Délégué auprès des collectivités locales chez ENGIE. Il s’agit d’inventer un bâtiment d’un type nouveau, entièrement modulable et surtout capable d’accueillir tout au long de la journée des publics différents, aux besoins forcément différents. »

Un mobilier qui donne sa fonction à l'espace

Le projet Chronotope entend répondre à une problématique urbaine forte : comment réduire l’empreinte écologique du bâtiment ? La réponse que propose ENGIE est d’offrir un immeuble très modulable dans son agencement et donc son fonctionnement. « Le bâtiment et la mobilité sont les deux plus gros consommateurs d’énergie. Le Chronotope propose une solution innovante pour réduire la facture énergétique et carbone. Ce projet s’inscrit dans une stratégie plus globale : être le leader européen de la transition énergétique », ajoute Ludovic Mouly. En offrant des zones qui puissent être partagées par différents usagers – start-ups, coworkers, associations, travailleurs indépendants, étudiants… -, le temps d’inoccupation des espaces serait réduit. Encore faut-il que le mobilier puisse s’adapter aux différents besoins et aux moments de la journée. « Aujourd’hui, on sait construire avec des matériaux recyclés, réaliser des bâtiments énergétiquement autonomes... Il reste une étape à améliorer : optimiser l’occupation de l’espace. Plutôt que de mettre à disposition un lieu, proposons des usages, suggère Hugo Bléas. Il s’agit de dématérialiser l’espace au profit d’une offre de services performante », précise Hugo Bléas, co-fondateur du l’agence Bléas & Leroy Architectes, partenaire d’ENGIE dans ce projet.

Un « mobilier valise » pour chaque moment de la journée

Tout l’enjeu de cet appel à projet pour imaginer du mobilier totalement modulable est d’offrir à tous les usagers du Chronotope des meubles qui puissent se transformer et évoluer au fil des besoins, qui soient facilement déplaçables entre l’espace de stockage et les étages, et surtout ultra adaptables aux besoins, qu’il s’agisse de travail, de loisirs, de réunion, de repos, de rangement, de vie quotidienne (cuisine, salle d’eau)… « Nous avons imaginé des espaces dégagés de toute contrainte ; tous les réseaux (air, connectivité, électricité, arrivée et évacuation d’eau) seront accessibles d’un simple plug, souligne Ludovic Mouly. Le mobilier doit s’adapter à cette liberté. » Et Hugo Bléas d’ajouter : « Le design du mobilier s’intègre dans une vision globale du projet. »

Vous avez jusqu’au 30 octobre pour répondre à l'appel à projets "Mobilier innovant pour espaces modulables" !


Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation