Recherchez dans les actualités

Qualité de l’Air Intérieur : les solutions innovantes de Cylergie

Bâtiments connectés
01/04/2015

Audit personnalisé et outils de mesure de fonctionnement des équipements de traitement de l’air : Cylergie, centre de recherche de Cofely, est devenu la référence en Qualité de l’Air Intérieur (QAI).

Toujours à la pointe de l’innovation, le laboratoire lance en 2015 la FluxBox : premier outil de mesure des flux d’air intérieurs non contrôlés (ces flux étant souvent liés à la pollution de l’air intérieur). Une solution qui vient compléter une gamme cohérente d’audits.

Comment identifier avec certitude la source de pollution de l’air intérieur ?

L’offre QAI de Cylergie, propose une méthodologie d’audit innovante qui s’adapte aux besoins spécifiques d’un bâtiment. L’audit Cylergie se fait en quatre étapes et ne se limite surtout pas à une campagne d’analyse chimique :

L’enquête préliminaire : elle est réalisée sur la base de sondages en ligne. « Cette enquête permet de préciser la nature du problème, mais surtout, de déterminer où et quand il survient », précise Martial Archenault, Responsable de programme Santé/Confort chez Cylergie.

L’inspection du bâtiment : elle prend en compte la consommation d’énergie, la date de construction, les horaires de fréquentation, le chauffage, la climatisation et la ventilation, pour déterminer l’impact des flux d’air non contrôlés. L’inspection des systèmes de ventilation est souvent décisive.

L’analyse des paramètres physico-chimiques et biologiques : elle permet d’identifier le polluant mais aussi sa source. Cette étape vient souvent comme confirmation des précédentes étapes.

Les préconisations : à titre d’exemple, un audit QAI a été réalisé à la tour CB21, suite à une demande du client concernant un problème d’odeur régulier dans le hall d’entrée de l’immeuble. Suite à l’audit, le plan d'action a porté sur plusieurs points :

  • réparation de gaines dont les parois n’étaient pas étanches (notamment un réseau d’extraction cuisine à proximité de la Centrale de Traitement de l’Air du Hall) ;
  • nettoyage des prises d’air neuves ;
  • réglage de la gestion des flux de la CTA Hall ;
  • rallongement de la gaine d’extraction en sortie afin d’éviter un bouclage ;
  • mise en place d'un diffuseur de parfum sur la CTA Hall.

Ces différentes mesures ont permis de résoudre le problème.


Source : Juliette Le Reste