Recherchez dans les actualités

Voltaware : Comprendre ses factures d'électricité

Bâtiments connectés
21/11/2017

Voltaware est une vieille connaissance d'ENGIE ! Cette startup spécialisée dans la gestion de l'énergie électrique pour les particuliers a déjà gagné deux appels à projets et participera avec ENGIE au CES 2018. Jérôme Mosnier, son Directeur Commercial, a bien voulu répondre à nos questions.

Q : Jérôme, Voltaware était présent avec ENGIE à Vivatech en juin dernier, et nous nous étions déjà entretenu à ce moment-là. Pour ceux qui ne l'auraient pas lu, pouvez-vous nous présenter en quelques mots la société et son produit ?

Bien sûr. Voltaware est une startup créee depuis trois ans, qui propose une solution permettant aux particuliers de suivre leur consommation d'électricité en temps réel. Sur le disjoncteur principal se monte un capteur qui inventorie la consommation des appareils en utilisant un algorithme de désagrégation, pour permettre à l'utilisateur de voir combien d'énergie est consommée, où et quand, et quel en est le coût.


Q : Rappelez-nous les aspects particulièrement innovants de votre produit.

Le capteur est vraiment très facile à installer – en quelques minutes, même pour un non-spécialiste ; les données fournies sont précises à 98-99%, non seulement en ce qui concerne la consommation, mais aussi pour le courant et même la tension. Enfin, une large gamme de fonctions est disponible pour permettre à l'utilisateur de disposer des informations qui l'intéressent, exprimées d'une manière compréhensible pour lui.


Q : Et que s'est-il passé pour Voltaware  depuis Vivatech ?

Eh bien, nous revenons du COP 23 à Bonn, où nous avons signé un accord avec un groupe suisse pour travailler vers un système utilisant des bitcoins, une cryptographie valorisant la réduction de l'émission carbone, mais dans un contexte domestique plutôt qu'industriel. Ce projet permettrait aux usagers utilisant l'énergie d'une manière écologiquement responsable non seulement d'économiser, mais même de gagner de l'argent !


Q : De nouveaux développements dans vos rapports avec ENGIE ?

Effectivement. Depuis septembre, notre modèle triphasé est en phase de beta-test – donc dans les conditions réelles – avec deux sociétés du groupe ENGIE. Chez Cofely dans des bureaux, et chez Endel dans le milieu industriel. La commercialisation du modèle triphasé Wifi est prévue pour fin janvier, et un modèle GSM fin février.


Q : Qu'allez-vous montrer au CES ?

A Vivatech, nous avions exposé seulement le capteur monophasé. Au CES, il sera accompagné du modèle triphasé, ainsi que du nouveau capteur destiné au marché américain.


Q : Et qu’attendez-vous de votre participation au CES avec ENGIE ?

Nous espérons surtout rencontrer des partenaires aux USA. Le marché américain représente la prochaine grande étape pour nous, en 2018, et c'est un marché différent de l'Europe du point de vue technique : 110 Volts à 60 Hertz, biphasé. Mais évidemment, nous serons également ouverts à des contacts à travers le monde.


Q : Pour vous, quelle est l'innovation la plus marquante de l'Histoire ?

Tout ce qui est communication et connectivité. Etablir des liens entre les personnes, c'est ce qui ouvre le monde. Aujourd'hui, le transfert de connaissances permet de résoudre n'importe quel problème, n'importe où sur la planète.


Q: Pour terminer, aimeriez-vous rajouter quelque chose ?

Deux choses, peut-être :

D'abord, nous développons notre engagement avec l'utilisateur, ainsi qu'une communication plus conviviale : dans son email mensuel figureront non seulement tous les détails de sa consommation électrique, mais aussi des alertes sur d'éventuels problèmes et des suggestions pour améliorer ses habitudes, pour économiser aussi. Certains éléments seront même proposés sous forme de jeux.

Ensuite, nos projets pour l'avenir : nous travaillons sur l'intégration de nouvelles technologies sur la plateforme Voltaware, le photovoltaïque par exemple, ou des solutions de stockage d'énergie, ce qui nous permettra de passer du simple monitoring à une vraie gestion des flux, pour l'industrie mais aussi pour le particulier.


En savoir plus sur Voltaware

Source : Martyn Crossland


Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation