Recherchez dans les actualités

CES 2019 - NREL, Pousser les technologies vertes vers le marché

Energie décentralisée
17/12/2018

Le laboratoire américain NREL (National Renewable Energy Laboratory) sera présent sur le stand ENGIE & partners au CES 2019. NREL, c'est un vaste campus niché dans les contreforts des Montagnes Rocheuses, qui concentre un nombre impressionnant d'installations, d'équipements et de chercheurs travaillant sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique : bioénergie, éolien, solaire, intégration des systèmes, stockage, hydrogène, transports...

Richard Adams, Directeur de l'Innovation et de l'Entrepreneurship Center (le Centre d'Innovation et d'Entrepreneuriat, qui aide les entreprises émergentes dans le domaine des technologies propres) nous présente NREL.



Q : - Richard, qu'aimeriez-vous dire sur NREL?

NREL est l'un des 17 labos à travers les Etats-Unis qui constituent le réseau national de laboratoires du Département de l'Energie. NREL, qui a fêté son 40e anniversaire l'année dernière, est doublement unique : de par sa mission et parce que nous travaillons sur des applications, des solutions efficaces dans le domaine des énergies renouvelables qui peuvent s'appliquer au marché.

En plus des travaux de recherche et de développement que nous entreprenons ici au NREL, nous mettons en place des partenariats avec des industriels, des startups, des investisseurs, et d'autres agences pour les aider à résoudre les problèmes qu'ils rencontrent dans la poursuite de leurs objectifs énergétiques. Nous avons plus de 750 partenariats actifs à l'heure actuelle.


Q : - Quelle est votre histoire avec ENGIE ?

ENGIE est l'un des 40 investisseurs de notre Comité Consultatif sur l'Investissement. Sur la base de nos excellentes relations et de notre vision partagée des futures énergies, nous explorons comment NREL et ENGIE pourraient collaborer sur des projets R&D d'un intérêt commun. A l'heure actuelle, nous travaillons ensemble sur des systèmes de gestion de l'énergie décentralisée (DERMS), sur l'accès à l'énergie, surtout sur les marchés en développement comme l'Afrique et l'Asie, sur les bâtiments et les villes intelligentes, et sur le Blockchain.


Q : - Que représente pour vous le fait de participer au CES ?

Ce sera notre première participation au CES et une excellente occasion de nous faire connaître, surtout en compagnie d'un partenaire si important, et lors d'un événement si capital.


Q : - Qu'allez-vous présenter au CES ?

Nous allons présenter une vidéo pour faire connaître le labo et certains de nos projets de recherche.  Certains membres de l'équipe seront présents pour discuter avec ceux qui veulent en savoir plus sur notre travail, ou sur comment s'associer au NREL.


Q : - Quelle serait pour vous la "rencontre magique" au CES ?

Pour être tout à fait franc, je pense que la première "rencontre magique" risque d'être celle avec Isabelle Kocher, la Directrice Générale d'ENGIE ! Mais ce sera très intéressant, simplement de voir qui vient vers nous.


Q : - Comment voyez-vous l'énergie renouvelable en 2030 ?

Dans les 10-15 années à venir, le progrès des énergies renouvelables devrait s'accélérer. Parallèlement, au fur et à mesure que se développeront les technologies d'efficacité énergétique, nous verrons sans doute des changements importants dans la conception des bâtiments. Par ailleurs, je m'attends à une intensification de l'utilisation des véhicules électriques : toujours plus de fabricants mettront des véhicules électriques sur le marché. Les infrastructures associées continueront également à s'étendre, afin de s'adapter à une demande croissante.

Source : Martyn Crossland


Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation