Recherchez dans les actualités

Faire progresser le solaire en Afrique du Sud grâce au 1er projet d’énergie solaire concentrée

Energie décentralisée
09/07/2015

ENGIE a été désignée « preffered bidder » par le Département sud africain de l’énergie (DoE) pour le parc solaire de Kathu, une centrale solaire thermique à concentration, située dans la province Cap-du-Nord, à 600km au sud-ouest de la capitale Pretoria.

Rencontre avec Wim Alen, Senior business developer et manager de l’équipe Kathu project dans la région SAMEA qui revient sur le succès de ce projet d’énergie solaire concentrée.

Comment vous sentez-vous depuis que vous avez été nommé « preferred bidder » pour Kathu ?

Je suis fier de voir une nouvelle technologie entrer dans le portefeuille d’ENGIE. Le parc solaire de Kathu disposera d’une capacité installée de 106MW de panneaux photovoltaïques, et c’est un fait marquant pour le Groupe. Ça n’a pas été facile de le sécuriser dans le temps imparti, mais les efforts en valaient la peine !

Combien de temps avez-vous travaillé sur ce projet? Dites-nous en plus sur Kathu.

Tout est allé très vite. Nous avions une petite équipe (avec des profils juridiques, financiers et techniques) et travaillions sur des délais serrés. Nous avons découvert l’opportunité en septembre 2013, et en Novembre nous signions un MoU (memorendum of understanding – Mémorandum d’entente) avec les anglo-américains et Investec. Moins de 5 mois après nous avons soumis notre proposition au DoE , en mars 2014. Le DoE a annoncé en décembre 2014 que nous étions retenu comme « preferred bidder ».

Kathu sera le premier projet de centrale solaire thermique à concentration pour ENGIE. Elle utilise la technologie cylindro-parabolique avec une capacité de plus de 100MW, et une autonomie 4.5 heures d’autonomie. Développer l’énergie solaire concentrée nécessite beaucoup d’espace, c’est pourquoi nous avons sécurisé un site de 10km2. La partie Est du site est classée Réserve Naturelle, et nous nous concertons avec les populations locales pour la préserver au mieux . L’usine occupera 4,2km2 et nous aurons probablement l’opportunité de développer un projet de parc solaire « Kathu2 » sur la partie sud du site dans le futur.

Quelles sont les prochaines étapes du projet pour vous et l’équipe ?

La prochaine étape est de sécuriser le bouclage financier pour être en mesure de commencer la construction. Si tout se passe comme prévu, nous espérons boucler à la fin de l’été 2015, pour une commission début 2018 (bouclage financier+18mois)

Quels sont les principaux défis auxquels vous avez fait face pour implémenter ce projet d’ESC dans la région?

Le parc solaire est situé dans un lieu reculé proche de Kathu, dans la province sud-africaine de Cap-du-Nord, ce qui rend le recrutement de personnel qualifié difficile, Kathu étant historiquement une petite ville minière. Notre entrepreneur ECP risque d’avoir des difficultés à attirer des personnes qualifiées dans la région. Les bonnes compétences existent bien en Afrique du Sud, puisqu’il y existe d’autres projets d’ESC, mais gérer l’ESC nécessite une bonne connaissance des conditions météorologiques locales. Des formations dédiées seront essentielles.

Le fonctionnement d’un parc solaire ESC est un challenge en soit. On estime qu’il nécessitera environ 80 employés dont 25 dédiés à la sécurité. Le fonctionnement de la technologie cylindro-parabolique implique une inspection visuelle quotidienne. Il y a également des spécificités liées à la nature même du projet, comme notre travail d’opération et maintenance qui doit être supervisé par notre entrepreneur EPC pendant une certaine période pour être sûr d’en tirer le maximum.

En tant qu’employeur en Afrique du Sud, nous adhérons au programme « Black Economic Empowerment » (BEE), qui vise l’autonomisation économique des populations noires au niveau national. Nous espérons donc capitaliser sur notre expérience dans le pays, notamment au travers des autres projets du Groupe (West Coast One, Peakers).

--------------------------

Plus d'information sur le parc solaire de Kathu

Les preffered bidders regroupés dans un consortium dirigé par ENGIE seront en charge du parc solaire, et concluront une convention d’achat d’électricité de 20 ans avec Eskom, premier producteur et fournisseur d’électricité en Afrique du Sud.

Le parc solaire de Kathu est unecentrale solaire thermique à concentration de 100 MW, qui utilise la technologie cylindro-parabolique. Elle est dotée d’un système de stockage à sels fondus qui offre 4,5 heures d’autonomie.

 

  • Phases du projet : construction, propriété et exploitation avec une convention d’achat de 20 ans sur base d’un système de régulation
  • Coût total de l’investissement : 645MEUR
  • Bouclage financier et notice de procédure (NTP) : attendue pour Q3 2015-07-09
  • Première mise en service : prévue 18mois après le bouclage financier

ENGIE en République Sud-Africaine

ENGIE investit de longue date en Afrique du Sud. Nous avons gagné le premier appel d’offre important de production indépendante d’électricité mis en place par le département de l’énergie (projet Peakers), qui est aujourd’hui en construction sur deux sites (Durban et Port Elizabeth). En 2012, ENGIE a remporté le projet de ferme éolienne West Coast1 au second tour des producteurs indépendants d’électricité d’origine renouvelable (REIPPP). La ferme éolienne de 94MW a vu sa construction débuter en juin 2013 et a récemment produit de l’électricité en phase de test, bien en avance sur le calendrier initial. Les opérations commerciales sont prévues mi-2015. Ces projets sont en phase avec l’ambition du Groupe d’être leader de la transition énergétique.

Source : ENGIE


Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation