Recherchez dans les actualités

Ingenious Particles : l'énergie solaire pour l'Afrique

Energie décentralisée
28/06/2017

Invitée à Vivatech sur le Lab Energy d'ENGIE, Ingenious Particles est une jeune startup basée à Nantes et à Paris qui développe des solutions d'énergie solaire pour des populations en dehors des réseaux d'énergie, en particulier en Afrique sub-saharienne. Rodolphe Rosier, son fondateur, nous parle de ses projets pour l'avenir.

Bonjour Rodolphe, pouvez-vous nous présenter votre entreprise en quelques mots ?

Nous développons des solutions solaires décentralisées pour les populations rurales d’Afrique vivant hors du réseau électrique. En effet, 700 millions de personnes vivent encore sans accès à l’électricité en Afrique !

Nous commercialisons deux types de produits :

  • des lampes solaires polyvalentes pour éclairer les familles
  • et des kits solaires domestiques (SHS pour Solar Home Systems) qui permettent d’alimenter les différents appareils électriques d’une maison (éclairage, TV, recharge de téléphones, réfrigérateurs) ou de petits commerces.

En quoi votre projet est-il innovant ?

Nos panneaux solaires se rechargent à la lumière des étoiles ! Plus sérieusement, nos produits sont plus puissants que les SHS présents sur le marché (jusqu’à 200 W) et permettent aux utilisateurs finaux d’accéder à plus de confort ou de développer de nouvelles activités rémunératrices.

Ils sont connectés donc supervisables à distance par des exploitants et intègrent un module de paiement par mobile (partenariat avec Orange). Nos SHS sont également évolutifs et modulaires comme des LEGO : on peut faire évoluer une installation solaire de 50 W à 100 W en connectant deux kits solaires de 50 W, et ainsi de suite.

Enfin, nous travaillons sur la plaque de cuisson électrique du futur qui permettra de se passer de four à bois ou au charbon et de lutter contre la déforestation.


Que vous a apporté votre participation à Vivatech sur le Lab Future Energy d'ENGIE ?

Nous sommes ravis d’avoir été invités sur ce Lab qui a tenu toutes ses promesses pour nous : nous avons pu rencontrer les équipes d’ENGIE travaillant sur l’énergie décentralisée, avons eu de nombreux contacts avec la presse, et nous avons eu la chance de discuter avec Bertrand Piccard de l’appel à projets de l’Alliance Mondiale pour des Solutions Efficientes dont ENGIE est partenaire


Comment voyez-vous l'avenir de l’énergie décentralisée et quel rôle y jouez-vous ?

Le futur de l’énergie décentralisée en Afrique subsaharienne ressemblera certainement à un « archipel » : un mix de réseaux centralisés, de micro-grids et d’îlots décentralisés. L’écosystème des appareils électrique éco-efficients en basse tension (12V DC et 5V DC) va poursuivre son développement et sa montée en gamme. Les usages de l’énergie vont continuer leur diversification et vont être accompagnés d’une consommation accrue de contenus multimedias.

Ingenious Particles jouera un rôle pivot dans cette convergence entre énergie et contenus numériques en développant une nouvelle génération de SHS qui seront à la fois des Box Energie et des Box internet. Nos futurs produits intégreront également des fonctionnalités de partage de l’énergie « peer-to-peer » entre voisins.


Quelle question auriez-vous aimé que je vous pose ? Et votre réponse ?

Vous auriez pu me demander si j'ai un exemple concret de cette convergence entre énergie décentralisée et numérique !

Et la réponse est oui, en effet ! Nous sommes en train de développer une ardoise solaire communicante qui s’appelle TAGOO. Ce produit hybride permet à des enfants, cousins ou amis séparés par des milliers de kilomètres, de communiquer à distance par l’envoi de dessins et des messages manuscrits ; elle intègre également une lampe solaire pour les enfants n’ayant pas accès à l’électricité et une liseuse de e-book intégrant des contes, romans et ressources pédagogiques pré-chargées.

Nous l’avons développée en partenariat avec Orange, l’agence de Design Franck Magné et la Fondation Energies pour le Monde. Nous lancerons une campagne de crowdfunding sur ULULE en octobre prochain pour financer son développement. Nous sommes toujours à la recherche d’une marraine ou d’un parrain.