Recherchez dans les actualités

La première centrale de géothermie marine en Europe, lancée à Marseille par GDF SUEZ et l’E.P.A. Euroméditerranée

Energie décentralisée
03/12/2014

La Méditerranée va fournir les besoins énergétiques des bâtiments du quartier d’affaires Euroméditerranée à Marseille. Une première en Europe pour un éco-quartier ! Un projet de développement des énergies renouvelables inédit mené Cofely Services et Climespace, spécialiste des réseaux de froid urbain.

La centrale de géothermie marine sera installée sur le môle d’Arenc du Grand Port Maritime de Marseille. Une station de pompage va puiser de l’eau jusqu’à 5 mètres. A cette profondeur, l’eau de mer est à température constante. Et des pompes à chaleur permettront de récupérer les calories de la mer pour les transférer vers le réseau de distribution de chaleur et de froid Ce réseau urbain, long de 3 km, permettra de rafraichir les bâtiments l’été et de les réchauffer l’hiver. A terme, le réseau alimentera 500 000 m2 de bâtiments, parmi lesquels Euromed Center, Les Docks et le futur Parc Habité d’Arenc.

« L’objectif est d’allier une approche innovante de la production énergétique à une architecture allégée et une qualité de vie améliorée », explique Paul Colombani, directeur général adjoint de l’Etablissement Public Aménagement EuroMéditerranée, en charge du programme de rénovation urbaine démarré en 2009. En effet, le réseau de chaleur et de froid permet d’éviterles cheminées disgracieuses, les locaux techniques et de tout le système de refroidissement en terrasse, ce qui libère de l’espace en terrasse et en sous-sol.

« L'innovation est une première à si grande échelle, elle intéresse les grandes villes méditerranéennes », confie Michel Estève, directeur délégué de GDF SUEZ pour la Méditerranée. « En plein coeur de l'EcoCité Euroméditerranée, cette centrale unique en son genre symbolise l'innovation à la française et transforme la mer Méditerranée en source d'énergie durable pour un territoire de près de 500 000 m2 à Marseille. Ce projet souligne le potentiel d'une ouverture sur la mer pour l'ensemble des villes côtières en France et dans le monde, comme l'un des moyens de la transition énergétique au bénéfice des populations et de leur environnement.»

La centrale de géothermie marine à Marseille en chiffres :

- un investissement de 30 millions d’euros pour GDF SUEZ et 5 millions pour l’Etat, l’Europe, le Conseil général, le Conseil régional PACA, la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) et la ville de Marseille - une production de froid de 16 MW assurée par des groupes frigorifiques alimentés par eau de mer et thermo-frigo pompes avec récupération de chaud - une production de chaud de 18,6 MW par des thermo-frigo pompes avec récupération de froid et des chaudières gaz en appoint et secours - 70% au moins d’énergies renouvelables et une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’environ 70%.

En savoir plus > GDF SUEZ construit la première centrale française de géothermie marine dans le quartier d’affaires Euroméditerranée à Marseille http://www.gdfsuez.com

En savoir plus

Source : Axelle de Guelz