INNOVONS ENSEMBLE Hamburger icon
Close icon
/
Déconnexion

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Mobilité durable 24/04/2018

R-PUR : un masque qui protège les 2 roues de la pollution de l’air

R-PUR, une toute jeune startup parisienne, a développé un masque antipollution pour protéger les utilisateurs de 2 roues ultra urbains de la pollution de l’air. Il s’agit du premier masque anti-pollution au monde permettant de filtrer les particules fines et très fines jusqu’au nanomètre. R-PUR sera présente sur le Lab ENGIE lors de Viva Technology le 26 mai 2018. Matthieu Lecuyer, co-fondateur et CMO d’R-PUR nous parle de ce masque antipollution révolutionnaire. 

La pollution de l’air est la 3ème cause de mortalité en France après la cigarette et l’alcool et même la première en Île de France. Notre masque représente enfin un moyen de protéger les personnes exposées à ces taux de concentration intenses comme les utilisateurs de 2 roues.

Plus les particules sont fines, plus elles sont dangereuses.  Jusqu’à présent il n’y avait aucun moyen efficace de s’en protéger. Aujourd’hui nous proposons une solution haut de gamme, destinée aux utilisateurs de 2 roues ultra urbains, qui les protège de cette pollution extrêmement dangereuse pour la santé.

Nous avons lancé une campagne de crowdfunding grâce à laquelle nous espérions récolter 15 000 €, somme que nous avons récoltée en une seule journée ! Au final, nous avons terminé la campagne à  180 000 € ce qui est révélateur du besoin que nous venons combler, avec un produit efficace et haut de gamme.

Porter un masque n’est pas encore rentré dans les mœurs. Nos clients sont des utilisateurs de 2 roues, exposés à des taux intenses de pollution de l’air et déjà habitués à s’équiper.  Comme le casque et les gants, le masque devient un accessoire obligatoire pour les 2 roues urbains, surtout quand on sait que la pollution de l’air tue plus que les accidents de la route.

Cette pollution est invisible, inodore. Elle ne devient visible que quand les particules sont assez grosses dans des cas de smog. Ces cas (rares en France) permettent une prise de conscience mais le plus souvent, cette pollution passe inaperçue. Nous proposons une solution immédiate à cette problématique, mais notre but est de sensibiliser les gens, pour faire évoluer les mentalités et intégrer des gestes au quotidien qui permettront de faire baisser la mortalité liée à la pollution de l’air.

Parlez-moi de l’aspect innovant de votre masque

La première innovation se situe au niveau ergonomique et textile. Nous utilisons des matériaux très haut de gamme qui permettent de positionner le masque sur le visage de manière confortable. C’est le seul masque antipollution qui peut rentrer dans un casque intégral de moto.

Ensuite, nous avons développé une technologie de filtration qui filtre les particules fines jusqu’au nanomètre. Nous travaillons en lien avec des médecins et avec l’OMS et ils nous ont aidés à trouver les meilleures solutions pour filtrer ce type de particules à l’origine de maladies cardiovasculaires et de maladies du cerveau.

Enfin nous utilisons des algorithmes Big Data  pour générer et utiliser des données sur la pollution de l’air en temps réel et avertir ainsi l’utilisateur quand il doit changer son filtre via une appli. En fonction de la pollution de l’air, les filtres s’usent plus ou moins vite. Grâce à des partenariats avec AirParif ou avec le CNRS, qui font de la captation de pollution,  nous pouvons déterminer les taux d’usure de nos filtres. Celui-ci va évoluer en fonction de son usage : un cycliste ou une personne qui court a un volume d’inspiration 15 fois supérieur à celui d’une personne en scooter. Ces usages différents, les univers dans lequel vous évoluez rentrent en compte dans l’usure des filtres.

Pour l’instant, difficile d’imaginer équiper les piétons de votre masque…

Oui, pour l’instant notre masque couvre la quasi-totalité du visage, c’est pour cette raison qu’il est destiné aux utilisateurs de 2 roues. Cette population est particulièrement en danger, car l’intensité d’exposition est très intense au cœur du trafic routier au milieu de toutes les voitures diesel. Les piétons sont donc moins touchés par la pollution de l’air que les motos ou les vélos.

A Viva Technology vous allez montrer et faire essayer vos masques ?

Oui, vous pourrez l’essayer, et même le commander ou le réserver sur internet, puisqu’aujourd’hui nous sommes quasiment en rupture de stock sur tous nos produits. Nous sommes en train de relancer une production pour une livraison en septembre.

Nos masques sont entièrement made in France, ce qui représente d’énormes défis pour un produit technique incluant hardware et textile. Nous voulons continuer à faire travailler un écosystème français qui fait partie de nos valeurs et qui nous permet de nous positionner sur un produit haut de gamme avec un savoir-faire authentique.

Qu’attendez-vous de votre présence à Viva Technology sur le Lab ENGIE ?

Avant tout des contacts, avec des clients potentiels, les équipes d’ENGIE ou d’autres grands groupes, des partenaires, des investisseurs…

  • Trouver des synergies pour travailler avec ENGIE ou d’autres grands groupes sur le développement de nouveaux projets. Allier la rapidité et la flexibilité des startups avec les moyens des grands groupes en termes de R&D ou de mise en relations permet d’avancer plus vite.  Nous sommes entrés en relation avec ENGIE au CES à Las Vegas par rapport à un intérêt de protection de leurs équipes sur le terrain. Notre produit est entièrement customisable et s’adapte à tous types d’usages et de métiers. Nous travaillons sur des prototypes dans lesquels nous avons intégré de la télécommunication ce qui permet à des équipes de communiquer entre elles tout en étant protégées.
  • Rencontrer d’autres startups, sur le Lab et en dehors
  • Sensibiliser le public au problème de la pollution de l’air
  • Notre masque antipollution répond à un besoin mondial. Nous avons vendu notre masque dans plus de 30 pays dans le monde, avec un engouement international pour un produit haut de gamme français. Nous voulons renforcer cette tendance 2018, et pour cela nous sommes à la recherche de partenaires prêts à nous aider à passer ce cap.  Nous envisageons une ouverture de capital fin 2018 pour nous permettre d’accélérer notre développement commercial.

Un slogan qui parle de vous ?

Le slogan que nous avons utilisé pour notre campagne de crowdfunding « Breathe better, Live longer » (Respirez mieux, vivez plus longtemps).

Et enfin, pour vous l’avenir sera…

L’avenir sera (enfin) respirable ! 


En savoir plus sur R-PUR

@
Source : Christine Leroy

Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Proposez-nous vos solutions innovantes

Je suis une startup

Je propose une innovationWhite arrow

Je suis collaborateur ENGIE

Je propose une idée ou un projetGreen arrow

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon