Recherchez dans les actualités

CES 2019 - Nokia WPON, le Haut Débit pour Tous

Territoires
18/12/2018

Parmi les partenaires d’ENGIE au CES 2019, NOKIA a choisi de présenter la solution WPON (Wireless Passive Optical Networks – Réseaux Optiques Passifs Sans Fil) qui va permettre d’offrir à tous le haut débit. 

Philip Van den Eynde, et Keith Russell ont répondu à nos questions.



Q: -Tout le monde pense connaître Nokia, mais qu’est-ce que le projet WPON ?

Chez Nokia, nous créons les technologies qui relient le monde, ce qui veut dire pratiquement tout ce qui sert à établir des réseaux, mobiles et fixes, dont le routage, les services dans le cloud, et le transport optique. Nous sommes présents à travers la planète, et nos réseaux comptent parmi les plus importants du monde.

La technologie préférée chez Nokia pour relier les abonnés, c'est la fibre optique, grâce à son coût opérationnel réduit et les services très rapides qu'elle fournit. Mais le déploiement de la fibre peut être long, coûteux, ou parfois même impossible. Nous utilisons donc la fibre là où le bons sens économique l'impose, et d'autres technologies ailleurs. Les développements récents nous permettent maintenant de proposer l'accès fixe sans fil (Fixed Wireless Access - FWA), dont la solution WPON, comme alternative. 

Le signal est acheminé via la fibre jusqu’à un portail mural placé de façon centrale, et ensuite transféré sans fil jusqu'au destinataire final. Cette solution permet une excellente réception et des interférences minimales.

WPON nous permet de connecter les abonnés dans les zones difficiles pour un quart du coût de la fibre, tout en maintenant la vitesse au « taux magique » actuel de 1Gbps (un gigabit/seconde). Sa souplesse autorise son déploiement non seulement dans les quartiers résidentiels, mais lui permet également de fournir une connexion rapide et sûre aux campus, municipalités ou entreprises de grande taille.


Q : - Quelle est votre histoire avec ENGIE ?

Avec ENGIE, nous travaillons essentiellement sur les réseaux fixes : les éléments qui relient les abonnés au réseau principal. Jusque l'arrivée du FWA, il s'agissait principalement de la fibre ou des technologies DSL (Digital Subscriber Line). 

Nokia et ENGIE étudient actuellement la possibilité d'utiliser WPON pour fournir une connectivité rapide en milieu urbain, sans déployer davantage de fibre et en particulier un projet qui permettrait de centraliser les vidéos de surveillance des stations de métro en un temps record.


Q : - Qu'allez-vous présenter au CES et pourquoi ?

Notre solution WPON, évidemment, pour démontrer comment – à l'encontre du Wi-Fi public, dont le réseau est partagé – nous utilisons la technologie WiGig à 60 GHz pour fournir aux utilisateurs des connexions sûres et directes à des vitesses qui se chiffrent en gigabits.


Q : - Quelle serait pour vous la « rencontre magique » au CES ?

Une première « rencontre magique » serait celle qui nous permettrait d'identifier de vraies opportunités pour appliquer notre solution dans des situations nouvelles,. Tous nos efforts n'auront que peu de valeur si les résultats ne sont pas appliqués dans le monde réel.

Mais au-delà de simples questions d'affaires, il existe un côté humain. Les solutions dont nous parlons peuvent améliorer la vie de millions de personnes, sans même qu'elles le sachent ! Les produits électroniques de grande consommation – le sujet même du CES – sont essentiellement des innovations que les gens tiennent dans la main, regardent sur un écran ou utilisent de diverses manières. C'est l'appareil en bout de chaîne qui est tangible pour le consommateur, et bien des sociétés présentes au CES se concentrent là-dessus. 

Mais le réseau, ça compte ! Plus il y a de gens connectés, plus le marché des appareils électroniques augmente. Et l'histoire nous apprend qu'au fur et à mesure que les réseaux s'accélèrent, l'industrie trouve les moyens d'exploiter les possibilités offertes. Nos solutions relient les foyers et les bureaux à très grande vitesse, nous équipons ces endroits de réseaux rapides et efficaces avec le Wi-Fi et d'autres technologies. Alors la « rencontre magique », c'est peut-être aussi celle entre la puissance du réseau et les avantages qu’apportent ces appareils.


Q : - Comment voyez-vous la connectivité en 2030 ?

A l'allure à laquelle on innove aujourd'hui, c'est une question difficile. Les vitesses vont augmenter, c'est évident, et les infrastructures fibres continueront à jouer un rôle-clé dans cette évolution. La 5G, qui n’en est qu’à ses débuts, sera arrivée à maturité d'ici-là, et permettra de multiplier par 10 ou 25 la vitesse de la 4G. Nous espérons également voir se réduire la fracture numérique, avec toujours plus de connectivité disponible pour les utilisateurs dans les zones rurales et mal desservies.


Source : Martyn Crossland