Recherchez dans les actualités

ENGIE, partenaire du Concours Med’Innovant

Territoires
05/10/2017

Le concours Med'Innovant est un concours lancé chaque année depuis 6 ans par l'Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerranée et La Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée pour identifier des solutions ou services innovants dans le secteur de la smart city et du smart port.

ENGIE est cette année encore partenaire de ce concours, par le biais de la Direction Régionale Provence-Alpes-Côte d'Azur, Monaco et Corse. Nous avons demandé à Michel Estève, Directeur Délégué Régional, de nous parler de ce concours et des raisons pour ENGIE de le soutenir. 

Q- La Direction Régionale s'implique de façon très volontariste dans tous les événements et l'éco système Innovation de la Région. Est-ce dans ce cadre que vous soutenez aussi le Concours Med'Innovant ?

Michel Estève : Oui, la Direction Régionale est très présente dans l'écosystème innovation et auprès des startups en PACA et en particulier sur le territoire de la Métropole Aix-Marseille Provence. C’est la raison pour laquelle en 2017 nous sommes à nouveau partenaire du Concours Med'Innovant - et ce pour la 6ème année consécutive !

Nous faisons partie de l'association " La Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée" qui est financée par l’Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerranée ainsi que par la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence - dont nous faisons également partie.

Ce concours est pour nous extrêmement important car il nous donne la capacité de mettre en œuvre avec des startups, des applications très opérationnelles à court et moyen terme, sur des projets test ou des démonstrateurs sur le périmètre de l’Eco-Cité méditerranéenne de Marseille. 

N'oublions pas qu'Euroméditerranée est la plus grosse opération de rénovation urbaine en centre-ville d’Europe du Sud : elle s’étend sur plus de 480 hectares en front de mer et sur une période de 20 ans passés et à venir. A l’heure actuelle, plus de 7 milliards d'euros ont déjà été investis dans cette opération.

Si nous souhaitons accompagner les actions du concours Med'Innovant, c'est aussi parce que tous les métiers d'ENGIE peuvent s’y appliquer et avec un fort potentiel d'innovation grâce à la collaboration avec les startups.

Marseille est aussi un port, ouvert sur toute l’Europe mais en particulier sur la Méditerranée. Dans le cadre d'Euroméditerranée se développe en parallèle à la smart city, à l'Eco cité, le concept de smart port, de port 2.0 capable de concurrencer les ports d'Europe du Nord. Notons d'ailleurs qu'en mai dernier, le Grand Port Maritime de Marseille (Marseille-Fos) a été distingué pour son système de gestion numérique par l'IAPH (Association of Ports Harbors qui regroupe 180 ports dans le monde).


Q- Pouvez-vous nous donner des exemples de ce que fait ENGIE avec Euroméditerranée ?

Michel Estève : Les exemples sont très nombreux, mais l'un des plus emblématiques est Thassalia, la plus grosse installation de « géothermie marine » en Europe, qui alimente la 1ère partie du territoire d’Euroméditerranée (Euroméditerranée 1). Il s'agit d'un projet privé de 35 millions d’euros, financé par ENGIE avec ENGIE Cofely et ENGIE Réseaux.

Cette opération est emblématique tant pour ENGIE que pour Euroméditerranée  et a remporté le Concours de la Green Solution Award, concours international organisé depuis 5 ans par le réseau Construction 21 qui met en avant des bâtiments, quartiers ou infrastructures exemplaires dans la lutte contre le changement climatique. Sur 150 participants, Thassalia a remporté le 2ème prix dans la catégorie « infrastructures ».

C’est d'ailleurs l’EPA Euroméditerranée qui avait proposé à ENGIE Cofely de concourir avec Thassalia, signe que grâce à Thassalia, ENGIE a marqué le territoire d’Euroméditerranée, de même que les élus et les décideurs de la ville de Marseille. Nous sommes maintenant reconnus comme des partenaires et pas seulement des prestataires.

Nos filiales comme ENGIE Ineo, ENGIE Cofely ou ENGIE Axima réalisent énormément de prestations sur le territoire de l’Eco-Cité, citons par exemple la Tour La Marseillaise, les Docks ou Euromed Center.


Q- Avez-vous des retours sur les lauréats des éditions précédentes ?

Michel Estève : En 2016, 7 lauréats avaient été désignés dans les 7 catégories du concours.

Wever a gagné le prix "Mobilité et Sécurité" remis par ENGIE pour son application communautaire facilitant le co-voiturage. 
Dans la catégorie "Habitat et environnement" C'est la solution LaDouche, un chauffe eau instantané déguisé en sèche serviette qui permet à la fois gain de place et économies d'énergie.
Citons aussi Antalios, qui propose des solutions IoT et cloud.
Parmi les coups de coeur : Fenotek, un interphone connecté qui fonctionne avec un smartphone, commence à faire son bout de chemin et est aujourd'hui en phase de commercialisation.
Dans le domaine de l'innovation sociale et sociétale, Meel Terrassement propose aux enfants des écoles de découvrir les grandes règles de la nature grâce à la création de potagers inter-générationnels.
Et enfin, citons Sunpartner Technologies qui développe des solutions de vitrage photovoltaïque.

L’EPA Euroméditerranée met en avant tous ces lauréats dans ses programmes d’aménagement pour leur permettre de collaborer avec les promoteurs choisis.


Q- Et enfin, quel est le meilleur conseil que vous pourriez donner à une startup ?

Michel Estève : Je leur conseille certainement de candidater au concours Med'Innovant et de participer le plus possible aux différents événements innovation de la région ainsi qu’aux divers appels à projets lancés par nos Business Units. D'une part, ces événements sont très qualitatifs. D'autre part nous avons pu constater leur efficacité en terme de développement pour les startups.  

Citons par exemple Azzura Lights que nous avons rencontrée à tous les événements d’Innovation, et dont les efforts ont été couronnés de succès, puisqu'ils collaborent aujourd'hui avec le Groupe. 
Autre exemple, Wever, un des lauréats du prix Med'Innovant en 2016. Lors du dernier Big Up 4 Startups organisé à Marseille en juin dernier, Wever a été la startup la plus sollicitée de la part des donneurs d’ordre.
Et enfin, toujours parmi les lauréats Med'Innovant 2016, Fenotek, très accompagné par son incubateur (P.Factory) prend maintenant son envol.