Recherchez dans les actualités

Le Drones & Robots Lab d’ENGIE au CES 2019

Territoires
03/01/2019

Saviez-vous qu’ENGIE avait un laboratoire de recherché dédié aux Drones et aux Robots ? Accompagné par une de ses startups partenaires, le Lab sera au CES 2019 sur le stand ENGIE & Partners. C’est à Erwin George (Manager du Lab et expert de la filière) que revient la mission de nous présenter le Lab Drones & Robots.



Le Lab Drones et Robots fait partie du CRIGEN (Centre de R&D et d’expertise corporate de haut niveau du Groupe ENGIE). Si l’activité Robot est arrivée fin 2016, l’activité Drone est plus ancienne puisque nous avons commencé à travailler sur le sujet en 2008. Le but du Lab Drones et Robots est de proposer aux différentes BU du Groupe des outils qui leur permettent de gagner en sécurité, en coûts, et en performances opérationnelles. 

Prenons un exemple : nous avons réalisé cette année une captation de données terrain sur un site de Storengy de 20 km2 et nous avons été capables de capter ces informations en une journée, alors qu’avec les moyens « classiques » ces inspections prennent une trentaine de jours. Mais ce n’est pas tout ! Cette inspection a généré 40 000 photos et s’il avait fallu les traiter à la main les 30 jours alloués auraient été dépassés et la solution n’aurait pas été rentable. 

Au-delà de la simple utilisation d’outils tels que les drones et les robots, c’est sur toute la chaîne de valeur que nous intervenons. Sur ce type de projets, nous travaillons avec le Lab Computer Science & Artificial Intelligence pour développer avec eux des algorithmes qui nous permettent d’optimiser et d’automatiser les  traitements et ainsi proposer des solutions bien plus performantes que les moyens actuels ou classiques.


Dans quels cas utiliser un drone ou un robot ? 

Les cas d’usages sont très nombreux ! Ce peut être pour détecter des balises de signalisation de canalisation gaz, surveiller la corrosion sur des pylônes, identifier des points chauds ou des problèmes sur des parcs photovoltaïques, des fuites dans des réseaux de chaleur enterrés, des fissures sur des pales d’éolienne ou du Facility Management… En bref les cas d’usage touchent quasiment à tous les métiers d’ENGIE. Nous maîtrisons l’utilisation des outils et des capteurs pour capter la bonne donnée brute, mais ensuite, nous travaillons en collaboration avec les autres Lab ou avec des entreprises de notre écosystème.  Nous avons besoin des équipes du CRIGEN en intelligence artificielle pour automatiser les traitements mais aussi des experts métier du Groupe.

Prenons par exemple les inspections d’éoliennes. Aujourd’hui les experts en inspection éolienne travaillent souvent depuis le sol avec des capteurs puissants qui leur permettent d’identifier et de catégoriser des défauts sur les pales d’éoliennes. Cependant, même si le niveau de qualité d’image que l’on obtient depuis le sol avec le zoom est satisfaisant, cette inspection prend beaucoup de temps. Le drone est capable d’aller plus près, de changer d’angle, et donc de montrer des détails plus intéressants. Il peut même utiliser d’autres capteurs qui ne seraient pas utilisables depuis le sol. Là, l’intérêt de la R&D du CRIGEN, et plus généralement d’Engie Research, a tout son sens pour accompagner les BUs du Groupe sur de nouvelles technologies.

Nous travaillons aussi sur l’automatisation des systèmes pour rendre autonomes drones ou robots et pour faciliter l’utilisation et l’intégration de ces outils dans les business units. Nous travaillons à rendre un drone intelligent, lui apprendre par exemple à reconnaître une éolienne, une pale, et savoir procéder à l’inspection successive des pales. Plus généralement, des briques technologies de navigation indoor sont aussi en cours de développement au sein du Lab Drones et Robots.

Notre but est de mettre ces outils entre les mains de nos collègues pour qu’ils puissent les aider au quotidien, c’est pourquoi nous travaillons à les rendre plus faciles d’usage et plus sûrs.