Recherchez dans les actualités

L’Ilot Frais rend l’espace urbain plus confortable pour parisiens et voyageurs

Territoires
12/07/2018
Depuis lundi 2 juillet, parisiens et voyageurs peuvent s’installer à l’ombre et se rafraichir sur le parvis de Gare de Lyon ! Un Ilot Frais, conçu par CLIMESPACE et installé en partenariat avec La SNCF et Eau de Paris permet en effet à tous les passants de bénéficier d’une oasis rafraichie par le réseau de froid de la Ville de Paris

Olivier Turc, Responsable du Pôle Patrimoine et Projets chez CLIMESPACE nous en dit plus sur ce démonstrateur installé pour l’été.

Qu’est-ce donc qu’un Ilot Frais ? Comment fonctionne t-il ?

L’îlot frais est un espace de fraicheur, éphémère et réutilisable, conçu pour les vagues de fortes chaleurs et installé en plein cœur de la ville. Il propose une sensation de fraîcheur grâce à une canopée apportant de l'ombre et à une assise rafraîchie grâce à un raccordement au réseau de froid. Cette expérience de rafraîchissement est une innovation énergétique et urbaine ainsi qu’une proposition concrète pour adapter la ville au réchauffement climatique et pour protéger la population en période de forte chaleur. 


Utilisant l’inertie du béton, qui constitue le socle du banc, et l’eau glacée du réseau de froid de CLIMESPACE, c’est un système de rafraîchissement efficace et sans consommation d’eau qui est mis à disposition du grand public.

Son fonctionnement automatique sollicite le réseau de froid quand la température de l’air dépasse 28°C. L’îlot procure alors une sensation de fraîcheur avec une température locale ressentie inférieure d’environ 5°C par rapport à la température ambiante. Modulaire et associé à une connexion simplifiée au réseau de froid, ce dispositif est conçu pour s’intégrer facilement à tous les espaces de la ville.


Est-il donc nécessaire d’imaginer des solutions de rafraîchissement dans des zones tempérées ? 

Météo France et l’Agence Parisienne du Climat ont publié début juin des projections de températures à Paris jusqu'en 2100, et prévoient d’ici la fin du siècle :

  • Une forte augmentation du nombre de jours de canicule qui atteindrait 3 à 26 jours par an contre 1 jour en moyenne aujourd’hui ;
  • Une intensification du phénomène d’îlot de chaleur urbain qui amplifiera davantage le stress thermique des parisiens.

Cette hausse des températures, renforcée par le phénomène d’îlot de chaleur, pose la question du rafraîchissement de la ville pour la rendre résiliente et agréable à vivre pour tous ses habitants.

CLIMESPACE, concessionnaire de la Ville de Paris pour l’exploitation et le développement de son réseau de froid urbain, a imaginé plusieurs solutions innovantes de rafraîchissement du territoire parisien parmi lesquelles l’îlot frais.

Cet îlot frais est une première mondiale en faisant sortir le réseau de froid du sous-sol et des bâtiments pour aller à la rencontre de tous les parisiens pour les protéger des risques associés aux fortes chaleurs. Habituellement, l’accès à un réseau de froid est lié à la souscription d’un contrat. Là, le réseau froid sort de terre et s’adresse à tous.


D’où est venue l’idée de l’Ilot Frais ?

Ce projet est issu de la volonté de proposer des points de rafraîchissement ouverts à tous dans l’espace public. Nous nous sommes orientés vers un mobilier urbain rafraîchissant plutôt que vers des structures fermées, yourtes ou bulles, qui avaient été envisagées initialement. La forme de banc associée à une ombrière est plus inclusive et pose aussi moins de contraintes réglementaires.


Quel intérêt d’installer ces Ilots frais pour CLIMESPACE ? 

CLIMESPACE est un acteur reconnu des réseaux de froid, dont la performance énergétique est 50 % plus élevée que celle de solutions individuelles de refroidissement et qui génèrent 50 % d’émissions de CO2 en moins. Les réseaux urbains d’énergie de chaud et de froid sont les piliers des villes durables : ils sont le moyen le plus rapide et efficace pour décarboner des zones denses et les approvisionner en énergie propre et renouvelable.  

Au travers de cette expérimentation, nous pourrons voir comment le public réagit, comment il adopte le dispositif, mesurer le niveau d’appropriation et le niveau de valeur créé par l’îlot. 

Ce projet pilote va ainsi servir à évaluer la valeur de ces dispositifs, et ensuite à structurer les modèles d’affaires autour de ces nouveaux types de mobiliers urbains à partir d’une meilleure analyse de leur valeur. 


Après l’Ilot Frais de la Gare de Lyon, vous allez installer deux autres Ilots, à Station F et à Paris Plages. Pourquoi 3 démonstrateurs ? 

Ces 3 sites ont des publics différents. Gare de Lyon, ce sont des gens de passage,  des voyageurs, parisiens et non parisiens. Station F est un lieu associé à l’innovation, c’était donc intéressant de pouvoir nous installer là-bas. C’est un lieu de travail, mais aussi un lieu d’habitation dans les immeubles qui l’entourent. Et enfin Paris Plages est un lieu de loisirs, de détente. Donc 3 lieux avec des publics différents, des attentes différentes et certainement des retours différents. Sur chacun des 3 sites de tests, nous allons évaluer les niveaux d’adhésion au dispositif.

Nous pourrons ensuite imaginer comment l’enrichir de nouveaux services, en faisant de l’Ilot un hub serviciel plus large, grâce à des partenariats. On peut imaginer autant de formules que  de partenariats : poser des panneaux photovoltaïque sur les toits pour permettre de recharger des appareils mobiles, créer de petits jardins où les personnes du quartier pourraient se retrouver pour jardiner… Il y a certainement beaucoup d’usages que nous n’avons pas encore imaginés – sans parler bien sûr d’améliorer la fonctionnalité première qui est de rafraîchir. 

Sur ce premier Ilot Frais, le partenariat avec Eau de Paris permet de mettre à disposition de tous les passants une fontaine d’eau potable qui sera certainement très appréciée dans cet zone de fort passage !