Recherchez dans les actualités

Retis, un accélérateur d’Innovations pour ENGIE

Territoires
27/01/2017

Le 31 janvier 2017, ENGIE accueille le séminaire d’hiver de Retis. En effet, des relations privilégiées se sont liées entre le Groupe et le réseau d’incubateurs. Stéphane Quéré, Directeur de l’Innovation nous parle de ce partenariat et du Prix ENGIE qui sera remis le 31 janvier.

Q - Bonjour Stéphane. Quelles sont les relations actuelles entre ENGIE et le monde de l’incubation, que ce soit en France ou à l’international ?

Elles sont multiples ! Parlons par exemple des relations innombrables à un niveau extrêmement local entre les représentants d’ENGIE dans 70 pays et les écosystèmes d’innovation locaux. Ce sont des incubateurs, des laboratoires, des pépinières ou des centres de recherche avec lesquels nous collaborons sur des projets locaux. Citons par exemple l’université NTU de Singapour avec laquelle nous développons plusieurs projets dans les domaines de l’énergie ou de la smartcity.

Ensuite de façon plus globale, nous avons noué des partenariats structurants avec des incubateurs. Ils hébergent des projets de collaborateurs au sein de la démarche d’intrapreneuriat développée par le Groupe ou des startups externes ayant remporté des appels à projets que nous avions lancés. Ces incubateurs nous permettent aussi le sourcing de startups sur des thématiques clés pour le Groupe, pouvant déboucher sur des collaborations, voire des investissements.

C’est dans ce cadre que Paris&Co, Euratechnologies ou GreentownLabs nous ont accompagné au CES en ce début d’année, en présentant chacun une ou plusieurs de leurs startups incubées.

N’oublions pas enfin que nos appels à projets sont envoyés à 500 incubateurs en Europe ce qui leur donne une chambre d’écho supplémentaire.

Q- Pourquoi un partenariat entre ENGIE et Retis ?

Retis est un réseau qui fédère aujourd’hui plus d’une centaine d’incubateurs, en France principalement mais aussi à l’international. Au travers de ces incubateurs se cristallise un écosystème d’innovation local entre de jeunes entrepreneurs, une volonté économique locale et les élus qui souhaitent dynamiser leur territoire.

Pour ENGIE, ce partenariat avec Retis est l’opportunité d’être au plus près des territoires par le biais de l’innovation pour répondre aux nouvelles attentes de nos clients.

Notons aussi qu’ENGIE, au travers de sa démarche d’innovation, favorise l’incubation de ses collaborateurs porteurs de projets innovants. Cette incubation ne se fait pas qu’à Paris, et un réseau comme celui de Retis permet d’accéder à des incubateurs partenaires en région, au plus près des lieux de travail de nos collaborateurs.

Q- Parlez nous du Prix ENGIE qui sera remis le 31 janvier lors du séminaire d’hiver accueilli chez ENGIE ?

Retis a lancé avec l’ADEME une démarche d’EcoMasterClass qui permet à ses partenaires d’aller rencontrer des startups dans des régions ciblées et sur des thématiques spécifiques. Nous avons participé à 4 de ces rencontres en 2016 et rencontré plus d’une centaine de startups locales. Nous avons ainsi pu identifier des startups prometteuses avec lesquelles nous sommes en contact pour développer des collaborations.

Nous avons souhaité valoriser la startup qui nous a semblé la plus pertinente au regard de nos activités. Cette startup sera invitée sur le Lab Energie d’ENGIE durant Viva Technology 2017. Elle sera également mise en avant sur nos média sociaux et surtout sera mise en relation avec nos filiales pour engendrer des collaborations et des opportunités de business.
Le lauréat sera dévoilé le 31 janvier au cours du séminaire d’hiver de Retis que nous accueillons à La Défense.

Q- Quel serait votre vœu pour l’innovation chez ENGIE en 2017 ?

Nous avons vécu une année 2016 extrêmement riche où nous avons initié des collaborations très intéressantes avec de nombreuses startups. Je ne peux qu’espérer que 2017 sera encore plus riche d’innovations et de collaborations. C’est le sens de toute notre démarche.