Recherchez dans les actualités

​2 start-up vont faire de Mulhouse une ville toujours plus connectée

Mobilité durable
25/03/2016

Festival Bizz & Buzz à Mulhouse, le 15 mars 2016 : 11 start-up participent au market place organisé au technopole de Mulhouse. Parmi elles, les 6 finalistes de l'appel à projets lancé conjointement par la ville de Mulhouse, ENGIE et SUEZ pour identifier de nouveaux services pour la ville intelligente et les citoyens.

Les finalistes, Checkpoints, Ewattch, AEMO Automation, LOCALOPRET, Greenberry, Kool Today disposaient chacun de 6 minutes pour exposer leur projet devant une centaine de personnes et en débattre avec le jury.

A l'issue des pitchs, 2 lauréats ont été désignés et les prix remis en présence de Jean Rottner, maire de Mulhouse.

- le prix « citoyen » a été remis par Jean Rottner à Checkpoints qui propose le défi « Mulhouse Social Energy » pour reconnecter tous les citoyens de Mulhouse au travers du sport connecté, de façon simple et accessible à tous.

- le prix « technique » a été remis à Greenberry qui propose de restituer sur une carte interactive des données issues de différents capteurs positionnés dans la ville, et de prendre ainsi le « pouls de la ville » grâce à des « pulsactions » émis par les citoyens. Ce prix était remis par Gilles Simoncini d’ENGIE et Philippe Krembel de SUEZ.

Les 2 lauréats disposeront d'un terrain d’expérimentation et de démonstration grandeur nature : la ville de Mulhouse !
Ils seront accompagnés dans la mise en place de leurs projets par les services techniques de la ville, et bénéficieront de l'accompagnement des experts d‘ENGIE et de SUEZ afin d’accélérer leur développement.

Un 3e prix « coup de cœur du jury » a été remis par l’agglomération de Mulhouse au projet Sensybair, qui développe un objet connecté mesurant et restituant en temps réel un indice de qualité de l’air intérieur dans les écoles, tout en étant conçu et pensé pour les enfants. Grâce à ce prix, l’équipe de Sensybair va pouvoir tester rapidement sa solution dans une ou plusieurs écoles de l’agglomération de Mulhouse.

Nous avons contacté les deux lauréats pour les interroger sur la genèse de leur réponse à cet appel à projets.

Pour Greenberry, c'est Leo Casagrande, co-fondateur de la start-up, qui nous parle de son projet qui vise à "prendre le pouls du territoire".

Comment avez vous eu connaissance de cet appel à projets ?

C'est lors du salon "start-up 42" organisé par la ville de Metz, à Blida, en avril dernier que nous avons rencontré une équipe d’ENGIE qui nous a orienté vers cet appel à projets, pour lequel notre solution semblait taillée "sur mesure" !

Nous développons des solutions digitales autour du concept de la ville connectée et citoyenne. Notre ambition est de contribuer à rendre la ville plus intelligente - et plus intelligible pour ses usagers. Notre solution correspondait quasi, en l'état, à la demande formulée par l'appel à projets. Nous sommes aujourd'hui hébergés au Paddock, l'accélérateur LORnTECH du Grand Nancy. Actuellement nous travaillons sur un projet de vélos connectés sur le territoire du Grand Nancy et au déploiement de Pulsaction sur le Sillon Lorrain.

En quoi consiste donc votre solution ?

Notre projet permet littéralement de prendre le pouls de la ville. Il se compose d'une plate forme permettant à ses usagers de recevoir et d'émettre, en temps réel, des informations dans tous les domaines (de la culture, à la vie associative, en passant par le trafic ou les bonnes adresses). A ce titre c'est donc une plate forme collaborative entre usagers pour mieux découvrir son environnement, mais elle permet également aux collectivités ou aux entreprises de proposer et de recueillir le feed back des usagers sur des projets ou des services.

A cette plate forme sont greffés de multiples capteurs qui permettent de monitorer de nombreux aspects de la vie quotidienne des citoyens. La plate forme permet enfin de calculer des indices : qualité de vie, activité économique, etc...

Sur un socle mis à la disposition des collectivités se greffent des briques, à destination des entreprises, des associations ou répondant à des besoins particuliers.

Que représente pour vous le fait d'avoir remporté cet appel à projets, et en particulier le prix "technique" remis par ENGIE ?

C'est tout d'abord une reconnaissance de notre travail par un grand groupe, et c'est déjà très important pour nous.
C'est ensuite une opportunité de déployer l'expérience sur le territoire de Mulhouse, une ville qui témoigne d'une forte volonté politique de s'engager sur le chemin de la ville intelligente.

Et enfin, nous espérons que c'est le début d'une collaboration fructueuse entre Greenberry et ENGIE !

Et pour terminer, je reprendrai la baseline de Pulsaction " chacun peut être une impulsion, mais c'est ensemble que naissent les pulsations !"

Pour Checkpoints, c'est Jean-Baptiste Brette, cofondateur et directeur général qui a répondu à nos questions.

Comment avez-vous eu connaissance de cet appel à projets ?

Nous sommes hébergés au sein de l'incubateur parisien "le Village by CA". C'est au cours des petits déjeuners entre start-up organisés au Village que nous avons rencontré une équipe d'ENGIE également incubée sur place, qui nous a signalé cet appel à projets.

Nous concevons et réalisons des challenges sportifs connectés sur mesure pour des entreprises, des collectivités ou des marques. Pour répondre à cet appel à projets, nous avons donc conçu un challenge sportif connecté qui nous semblait répondre aux attentes de la ville.

Que représente pour vous ce premier prix ?

C'est une formidable opportunité pour nous ! Disposer d'une ville comme Mulhouse comme terrain d'expérimentation va nous permettre de mettre en oeuvre notre vision à l'échelle d'une ville. Nous comptons ainsi faire la preuve de la pertinence de notre offre et de notre réponse.
Notre souhait est, bien sûr, de passer rapidement à la phase d'exécution, d'avancer vite sur la mise en œuvre du projet. Et bien sûr, de vérifier que notre solution répond bien aux attentes de la ville de Mulhouse.

Source : Christine Leroy