Recherchez dans les actualités

ENGIE embarque à bord de Nomade des Mers

Autres innovations
30/10/2015

En 2016, le catamaran Nomade des Mers partira pour un tour du monde avec une ambition forte : être l’ambassadeur et le laboratoire des low-tech. ENGIE s’associe à cette aventure en lançant un appel à projets dont les gagnants iront installer leur système de production d’énergie sur le bateau.

Nomade des Mers, un nom original pour un projet qui l’est tout autant : une expédition autour du monde en catamaran pour tester et faire connaître des innovations autour de l’autosuffisance. Lancé par l’association Gold of Bengal, ce projet verra le jour en 2016. Née sur les chantiers navals du Bengladesh, l’association œuvre pour l’émergence d’innovations ingénieuses pour l’aide au développement et la promotion de solutions répondant à des problématiques d’intérêt général, dans le respect et la valorisation de la nature ainsi que des ressources propres à chaque territoire.

Développer un écosystème autonome

Pour cette expédition, l’équipe de Gold of Bengal embarquera sur un bateau ambassadeur des low-tech : réaliser des projets avec des technologies robustes, en recyclant du matériel et en capitalisant sur des méthodes de production réalisables partout dans le monde à moindre coût. Un véritable laboratoire pour éprouver et tester les innovations afin de parvenir à un écosystème autonome en matière de recyclage des déchets, de production d’eau potable et d’énergie. Pendant trois ans, l’équipage ira à la rencontre d’inventeurs et d’initiatives inspirantes tout en se confrontant à l’autonomie en mer. Un périple qui sera suivi par Arte qui diffusera, en 2017, quinze épisodes thématiques pour suivre les aventures du skipper, Corentin de Chatelperron, et de ses équipiers.

ENGIE lance un appel à projets

Nomade des mers lance plusieurs challenges pour équiper le voilier. Parmi ces défis, l’appel à projets d’ENGIE : inventer un système intégré de production d’électricité autonome open source à moins de 500 euros. Ouvert à tous (collaborateurs d’ENGIE, PME, start-ups, étudiants, associations, chercheurs etc.), cet appel à projets doit permettre de faire émerger des idées originales respectant ce cahier des charges : trouver des sources d’énergies propres, transformer l’énergie en électricité et la stocker pour rendre son usage autonome pendant deux jours. Lancé en partenariat le Réseau La Paillasse, hackerspaces à Paris, Lyon et aux Philippines, l’appel à projets va permettre de sélectionner les idées qui auront pour vocation d’aboutir à des prototypes fonctionnels à l’issue du challenge.

Un projet sera installé sur le catamaran

L’équipe retenue pourra installer son innovation sur le bateau lors d’une escale. « On ne sait pas encore où ce sera, mais toute l’équipe partira. C’est motivant ! », insiste Emilie Forster, Responsable des Offres Smart. Pour arriver jusque-là, les équipes passeront par différentes étapes : créativité, plans, maquettes, prototypage… Elles auront aussi la chance d’être hébergées dans des hackerspaces et accompagnées par les experts et chercheurs des centres de recherche d’ENGIE dans la conception technique des produits.

Valoriser les low-tech dans les métiers d’ENGIE

Pour ENGIE, l’aventure ne s’arrêtera pas là. « Nous souhaitons capitaliser sur les retours d’expérience et valoriser les projets lors de la Semaine de l’Innovation. Tous les porteurs de projet auront la possibilité de présenter leur travail, même s’ils ne sont pas allés jusqu’au prototype », explique Claire du Colombier, Chargée de mission Développement chez ENGIE. L’occasion d’évaluer les méthodes apprises, de trouver de nouvelles façons de travailler ou comment intégrer le low-tech et l’open source dans les différents métiers d’ENGIE. « L’objectif de ce challenge est de positionner les équipes dans des contraintes fortes pour les obliger à travailler ensemble et à innover différemment », poursuit Emilie Forster

Participer à l’appel à projets

Suivre Nomade des Mers : www.nomadedesmers.org @Nomadedesmers

Et participer à l'aventure : #Nomadedesmers @InnovbyENGIE

Source : ENGIE