/
Inscription

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Digital & Data 14/12/2020

L’Experience Index d’ENGIE Digital sort sa V2

ENGIE Digital avait développé une première version de son Experience Index en mars dernier.  A l’occasion de la sortie de la nouvelle version de cet outil d’auto-évaluation de la centricité utilisateur des produts digitaux dans le Groupe, Elena Ivankina (Lead Design Evangelist /ENGIE Digital) nous raconte comment l’équipe Design a fait évoluer ce projet en appliquant ses propres méthodes.

Dans l’approche de méthode design, un panel de 5 utilisateurs permet de faire remonter jusqu’à 95% des problèmes qualitatifs.

Dans le Groupe, il y a de très nombreux projets digitaux, de taille et de complexité très variables, avec des besoins très différents et ces retours nous ont permis de procéder à de premières améliorations.

Elena Ivankina, Lead Design Evangelist - ENGIE Digital

Elena, comment l’Experience Index a-t-il été accueilli ? Quels retours en avez-vous eu ? 

Nous avons lancé l’Experience Index avec l’objectif de mettre à la disposition d’ENGIE Digital, mais aussi de tous les produits digitaux du Groupe, un baromètre de centricité utilisateur. Pour ce faire, les utilisateurs pouvaient s’auto-évaluer en répondant à une cinquantaine de questions. Ils obtenaient un  score final de leur maturité en terme de centricité utilisateur. Le questionnaire pouvait être rempli par une seule personne ou par l’ensemble de l’équipe. 

Progressivement, nous avons eu une dizaine de projets évalués, et nous avons interrogé certains utilisateurs pour avoir leur feedback sur l’outil.  Nous avons pris conscience de certains problèmes et pistes d’amélioration.  Dans le Groupe, il y a de très nombreux projets digitaux, de taille et de complexité très variables, avec des besoins très différents et ces retours nous ont permis de procéder à de premières améliorations

Sur cette première version, nous avons évalué une trentaine de projets, dont la moitié hors ENGIE Digital. Au cours de l’été, nous avons décidé de faire évoluer l’Experience Index et de le refondre totalement. Nous avons considéré la première version comme une sorte de MVP, et décidé d’appliquer nos propres méthodes de design de produits pour la nouvelle version. 


Fake it until you make it

Les reproches principaux sur la 1ère version portaient beaucoup sur le nombre de questions et leur complexité. 

Nous avons constitué un panel d’utilisateurs-testeurs en leur proposant des idées d’améliorations. Dans l’approche de méthode design, un panel de 5 utilisateurs permet de faire remonter jusqu’à 95% des problèmes qualitatifs. Nous avons mis en place un protocole de test, des maquettes avec différentes options d’évolution. 

Un des principes du design est « Fake it until you make it » , plutôt que d’investir beaucoup de temps et d’argent dans une nouvelle version, nous avons développé des maquettes en version dégradée, mais simples et quasi opérationnelles, sur des outils gratuits de questionnaires en ligne.  

Une 1ère vague de test nous a permis d’identifier quelle était l’expérience immersive attendue par nos utilisateurs, puis leurs préférences en termes de navigation. 

Nous avons détecté dans le questionnaire un point de blocage qui suscitait des abandons massifs. Quand un premier utilisateur avait rempli le questionnaire, il obtenait un score global et peu détaillé, et avait le choix soit d’inviter d’autres membres de son équipe, soit de clôturer le test pour obtenir ses résultats détaillés. Visiblement cette étape n’était pas comprise et la plupart des utilisateurs s’arrêtaient là. Résultat doublement frustrant, car non seulement ils n’avaient pas accès à toutes les informations que nous avions à leur soumettre, mais également pour eux, car ils trouvaient le résultat peu intéressant par rapport à la complexité du questionnaire.

La deuxième phase de tests a porté sur le contenu et la compréhension, avec cette fois une dizaine de testeurs. 

Nous avons ensuite fait appel à nos designers interactifs internes pour développer l’interface graphique et mettre en scène l’enchaînement de questions et d’interactions. Nous avons complètement changé d’univers, en basculant d’un fond blanc assez classique vers un fond Dark, pour rester dans la tendance « Dark is the new green » qui colle visuellement à la stratégie du Groupe. Nous avons changé la façon de naviguer entre les questions, et enfin, nous avons modifié la présentation des résultats. Au lieu de proposer de nombreux conseils sur de nombreux sujets, nous avons choisi de nous concentrer sur les 3 points les plus importants. Ces 3 conseils peuvent éventuellement être approfondis par des documents que nous mettons à disposition et que nous continuons à enrichir au fil du temps.

Notre but n’est pas de permettre à tout le monde de s’improviser designer, mais de montrer à toutes nos parties prenantes chez ENGIE comment le design permet d’atteindre la centricité utilisateurs dans les produits, aujourd’hui un vrai facteur de différenciation. 



Le design n’est pas réservé aux produits digitaux.

Dans ces premières versions, nous nous sommes concentrés sur les produits digitaux, mais nous avons l’ambition dans les prochaines versions de nous ouvrir à toutes sortes d’autres produits ! Nous aimerions éventuellement un jour ouvrir l’Experience Index à des projets externes à ENGIE.

Et bien entendu, nous allons solliciter les 30 projets testés dans la 1ère version pour qu’ils reviennent utiliser la nouvelle et utiliser leurs retours pour nous améliorer encore.


En savoir plus et tester l'Experience Index

Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Loading...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon