Recherchez dans les actualités

Patrick Le Quéré : "Les énergies renouvelables à Polytechnique, ce sont 3 chaires et 1 laboratoire dédié"

Energie décentralisée
04/11/2014

Les chercheurs présentent les travaux menés dans les 20 laboratoires de la prestigieuse École polytechnique, tous les premiers jeudis du mois. Une volonté de mieux communiquer sur les compétences et avancées récentes affirmée par Patrick Le Quéré, Directeur Adjoint à l’Enseignement et à la Recherche de l’École polytechnique depuis 2012, ancien directeur du programme interdisciplinaire énergie du CNRS.

En quoi consistent les rendez-vous thématiques des Jeudis de la recherche de l’X ?

Patrick Le Quéré : les rendez-vous prennent la forme de petit-déjeuners-débats. Il s’agit d’un cycle de rencontres qui correspondent aux 8 thématiques stratégiques de recherche qui structurent les travaux de recherche à l’École polytechnique. A chaque rencontre, deux ou trois chercheurs de l’X, experts dans leur domaine, font le point sur les enjeux et les résultats de leurs travaux en cours. Cette ouverture répond à un souhait de faire connaître les avancées des chercheurs de l’X à une presse scientifique trop souvent tournée vers l’international. Mais nous souhaitons également informer plus largement, c’est pourquoi ces rendez-vous, principalement réservés aux journalistes, sont également ouverts à nos partenaires.

Quelle est la part de l’énergie dans la recherche à Polytechnique ?

Patrick Le Quéré : environ un tiers du potentiel de l’École polytechnique est consacré de près ou de loin à des recherches sur l’énergie, que ce soit pour la production, le stockage ou la distribution. Ceci concerne tout aussi bien la fiabilité et la durabilité des matériaux pour le nucléaire, pour le stockage électrochimique ou mécanique, des recherches sur les nouveaux matériaux, des recherches sur l’évaluation de la ressource éolienne ou solaire ou sur l’optimisation des réseaux de distribution… En matière d’énergies renouvelables, l’Ecole, avec ses partenaires, est au cœur de la création de l’Institut pour la Transition Energétique avec un laboratoire pionnier dans ce domaine, le laboratoirede Physique des Interfaces et des Couches Minces(PICM). Toute cette activité de recherche est supportée par trois chaires, « Énergies du XXIe siècle », « Concepts avancés photovoltaïques » et « Développement durable » et sous-tend le master REST (Renewable Energy Science et Technologies) qui connait un succès croissant à l’international…

Comment l'École polytechnique favorise t-elle l'entrepreneuriat ?

Patrick Le Quéré : l'arrivée de Jacques Biot à la direction de Polytechniqueen juillet 2013 a donné une forte impulsion vers l'entrepreneuriat. Fort de ses expériences industrielles mais aussi de la création et du développement de filières innovantes, il a concrétisé cette impulsion en développantle Pôle Entrepreneuriat et Innovation, qui repose sur un programme complet de sensibilisation, formation et soutien aux entrepreneurs. Un bâtiment de 2500m2, dédié à l’entrepreneuriat et l’innovation, ouvrira au printemps 2015 et permettra de co-localiser tout un écosystème entrepreneurial avec des espaces de formation, de coaching, d'expérimentation et des locaux pour les startups.

Existe-t-il des masters spécialisés management à l'attention des innovateurs ?

Patrick Le Quéré : II existe trois masters en entrepreneuriat animés par des enseignants-chercheurs de l'École qui rencontrent un grand succès auprès des étudiants. Ils présentent trois approches de l’innovation et la création d’entreprises : ITIE, PIC et IREN. Nous avons également mis en place, en collaboration avec l'Université de Stanford, un programme de formation continue : Stanford Ignite Polytechnique.

Contact Jeudis de la recherche :

Alice Tschudy : alice.tschudy@polytechnique.edu

Photo Patrick Le Quéré © École polytechnique, J. Barande
Vue aériennes du campus de l’École Polytechnique © École polytechnique, Ph. Lavialle

Source : Axelle de Guelz