/
Inscription

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Nouvelles énergies 11/03/2021

Le double avantage énergétique de la biomasse

La biomasse fait son grand retour en occupant la deuxième place du podium des sources d’énergie renouvelable. 

Du gaz renouvelable à partir de déchets non recyclables.

Nous savons aujourd’hui que nous aurons absolument besoin de la technologie utilisée pour la platforme Gaya pour qu’ENGIE puisse atteindre son objectif de 100 % de gaz vert dans les réseaux.

Adeline Duterque - Directrice du ENGIE Lab Crigen

Avant l'avènement des combustibles fossiles poussé par la révolution industrielle, la biomasse était la principale source d'énergie de l'humanité. Aujourd’hui, alors que les efforts mondiaux se concentrent toujours plus sur le développement d’alternatives aux carburants polluants, la biomasse fait un retour remarqué comme deuxième plus grande source d’énergie renouvelable au monde.

La biomasse (qui ne désigne rien d’autre que la matière organique provenant de plantes et d'animaux) est considérée comme une source d'énergie renouvelable tant que la quantité produite est au moins égale à la quantité consommée. Parce qu’elle stocke l'énergie produite par le soleil, la matière organique, qu’elle soit végétale ou animale, peut être exploitée pour produire de la chaleur ou de l'électricité.

En Europe, les déchets issus de l'agriculture représentent un problème grandissant. Dans de nombreux pays en développement, les résidus de biomasse sont souvent laissés à l’abandon, sur le terrain, où ils vont se décomposer. Ainsi, si la biomasse séduit à nouveau et de plus en plus, c’est parce qu’elle offre une double perspective, en tant qu'alternative énergétique durable aux combustibles fossiles et en tant que solution au problème mondial que sont les déchets.

Découvrons deux projets énergétiques passionnants qui repoussent les limites de la biotechnologie...

Production d'électricité réversible

Des scientifiques suisses se sont penchés sur une technologie de cellules à oxyde solide réversibles pour mieux intégrer la biomasse dans les réseaux électriques et les systèmes de distribution de gaz existants.

  • L’équipe, qui fait partie du Groupe des matériaux pour l’énergie de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, a inventé un système qui utilise un processus de gazéification pour transformer la biomasse en hydrogène, puis en méthane. La technologie réversible permet de stocker l'électricité sous forme de méthane puis de la reconvertir en électricité avec un rendement élevé dans les deux sens.
  • En cas de forte demande en électricité, le système injecte de l'énergie dans le réseau sous forme d’électricité. En cas de faible demande, la biomasse est transformée en hydrogène ou en méthane avant d’être injectée dans le réseau de gaz naturel.
  • L'équipe souligne que le système, actuellement en phase de test sur le terrain au Danemark et en Italie, peut s'avérer particulièrement utile s’il est associé à d'autres systèmes locaux d'énergie renouvelable dépendants des conditions météorologiques. Il permettrait ainsi de compenser les périodes de faible production d'électricité.

De déchets à énergie propre

Dans le sud-est de la France, sur sa plateforme de R&D semi-industrielle, un projet pionnier a permis à ENGIE de produire du gaz renouvelable à partir de déchets non recyclables. GAYA est une initiative ENGIE Lab CRIGEN (Centre R&D ENGIE) regroupant 11 partenaires français et européens issus de secteurs industriel, institutionnel et académique. Située au cœur de la « Vallée de la Chimie » à Saint-Fons, la plateforme GAYA est un démonstrateur phare pour la filière.

  • Un an après avoir produit du biométhane à partir de biomasse forestière, la plateforme GAYA a sorti les premiers mètres cubes de gaz renouvelable produit à partir de combustibles solides récupérés tels que les déchets de bois, de papier, de carton et de plastique, normalement destinés à la décharge. Une première mondiale !
  • Ces déchets, non dangereux, sont préparés et gazéifiés à très haute température pour produire un gaz de synthèse à haut pouvoir calorifique. Le gaz est ensuite purifié et transformé en biométhane grâce à un procédé de méthanation catalytique.
  • Suite au succès de GAYA, ENGIE prévoit aujourd’hui de construire sa première unité industrielle au Havre. À partir de 2026, le projet Salamandre transformera annuellement 70 000 tonnes de déchets non recyclables en 150 GWh de gaz renouvelable et 45 GWh de chaleur renouvelable afin de répondre aux besoins urbains et industriels.



Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Loading...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon