Recherchez dans les actualités

Intelligence Artificielle dans les villes : le classement

Territoires
18/11/2019

Rendre nos villes plus propres, plus vertes, plus efficaces... Sur ce terrain, les nouvelles technologies offrent un potentiel infini. Et l’Intelligence Artificielle s’impose aujourd’hui comme la clé du changement. Mais les villes tirent-elles le meilleur parti de l’IA — et à quel point sont-elles préparées à ses conséquences ?


Singapour arrive en tête de classement avec un score moyen de 75,8 sur 100. La volonté de la cité-état d’intégrer à sa routine urbaine de nouvelles technologies est incontestable. Plus que n’importe quelle autre ville cette année, Singapour n’a pas regardé à la dépense lorsqu’il a été question d’utiliser l’IA ou d’autres nouvelles technologies pour améliorer ses réseaux de transports publics, les soins apportés aux personnes âgées, ou encore de créer un portail Open Data. 

L’impact social de l’IA

Et pourtant, l’étude révèle que même les villes les plus avancées ne sont pas réellement prêtes pour cette transformation. Pas une seule ne figure dans le top 20 sur les 4 catégories — et aucune ne réunit assez de points sur 3 critères pour apparaître dans leurs tops 10 respectifs. Le problème ? Se préparer à intégrer l’IA est une chose ; anticiper son impact social et économique, comme l’augmentation du chômage, en est une autre.

Autre différence notable : la manière dont les habitants de ces différentes villes perçoivent l’incidence de l’IA sur leur vie. A Shanghai, par exemple, 95% des citoyens sont d’avis qu’elle améliore le quotidien, contre seulement 47% à Berlin.

TOP TEN

1. Singapour

2. Londres

3. New York

4. San Francisco

5. Paris

6. Stockholm

7. Amsterdam

8. Boston

9. Berlin

10. Sydney



Lire l'article d'origine

Source : Les Echos - Paris (in French)


Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation