Recherchez dans les actualités

Civitime : Collaboratif et ludique, un serious game dédié à la politique RSE des entreprises

Autres innovations
02/05/2018

Civitime est un jeu pédagogique destiné aux organisations qui veulent impliquer leurs parties prenantes dans leur politique RSE.

Après avoir été lauréat d’un appel à projets lancé par ENGIE Cofely à Tours, Civitime participera à Viva Technology sur le Lab ENGIE du 24 au 26 mai 2018.

Anthony Mollé (fondateur) nous présente ce jeu, qui a vocation à changer nos habitudes et nous responsabiliser.


Civitime est un serious game, un jeu pédagogique, qui permet à toute organisation (entreprise, université…) ayant une politique de développement durable d’impliquer ses parties prenantes et notamment ses collaborateurs dans sa politique RSE.

 

Les contenus et l’aspect visuel du jeu sont personnalisables en fonction de l’organisation qui le met en place. Il est accessible d’un smartphone (via une application) ou d’un poste de travail. 

 

Comment ça marche ?

 

Nous déployons Civitime chez nos clients sous forme de campagne de 4 semaines, où les joueurs forment des équipes. Ces équipes choisissent un projet associatif parmi les projets soutenus par l’entreprise et créent des entreprises virtuelles.

Les joueurs ont  4 semaines pour rendre leur entreprise virtuelle la plus responsable et la plus vertueuse possible et pour cela ils vont devoir réaliser des actions dans la vie réelle qui leur rapporteront des points dans le jeu. 

 

Nous proposons 3 saisons, dédiées aux 3 axes de la RSE.

Une  première saison dédiée à l’environnement, la deuxième aux enjeux sociétaux et la troisième est dédiée aux aspects économiques et à la consommation.

 

CiviTime permet d’allier le réel au virtuel pour enrichir l’expérience du joueur. 

 

3 types d’actions permettent de gagner des points au cours de chaque saison.

·         Des actions citoyennes, qui peuvent être des éco gestes, du don de temps à une association, ou autres. A chaque fois, le jeu donne des informations sur l’impact de ces actions  dans le cadre de la politique de l’entreprise. 

Le joueur qui choisit de réaliser un éco geste reçoit une notification au bout de 3 jours lui demandant de confirmer son éco geste, et il rapporte des points à son équipe.

·         Deuxième type d’actions, l’écoquizz propose à un joueur de lancer un défi à un joueur d’une équipe adverse. Chacun des deux joueurs devra répondre à 5 questions en lien avec la politique RSE de l’entreprise et le joueur qui a le plus de bonnes réponses remporte la partie. 

·         Un troisième type actions allie aspects ludique et pédagogique, l’Eco réflexe. C’est un jeu où des fruits et des légumes tombent du ciel et où le joueur doit sélectionner les fruits et légumes de saison. 

 

Au choix de nos clients nous déployons une ou plusieurs saisons, souvent en nous basant sur les événements du calendrier : la saison environnementale pendant la semaine du développement durable, la saison sociale pendant la semaine du handicap et la saison économie / consommation lors de la semaine du commerce équitable, par exemple. 

 

L’innovation de notre solution est principalement une innovation sociale. A la croisée du jeu et du développement durable, nous élaborons une réponse nouvelle aux nouveaux  besoins des entreprises d’impliquer leurs collaborateurs. Les entreprises consacrent souvent beaucoup d’énergie à communiquer sur leur politique RSE vers l’externe, souvent moins vers l’interne, et notre solution couvre ce besoin. 

 

 

Un slogan pour parler de vous ? 

 

L’engagement RSE comme objectif, le jeu comme moyen et le collaboratif comme condition.

 

 

Qu’attendez-vous de cette participation à Vivatech ? 

 

Notre serious game est aujourd’hui opérationnel, nous lançons nos premières grosses campagnes lors de la semaine du développement durable (du 30 mai au 5 juin).

L’enjeu est maintenant pour nous  de nous faire connaître, en particulier auprès d’ENGIE. Nous côtoyons ENGIE Cofely, dont je suis un ancien collaborateur, mais au delà, je pense que notre solution peut avoir une vraie valeur ajoutée dans de nombreux métiers d’ENGIE et notamment pour l’intégrer à des offres vis à vis des collectivités et entreprises.

J’espère donc que Vivatech sera l’occasion d’amorcer un partenariat ou une relation commerciale avec ENGIE. 

 


Pour vous l’avenir sera… ?

 

L’avenir sera plus responsable !

Nos comportements doivent changer et la première étape pour tous les acteurs des territoires est de se rendre compte de l’impact de toutes leurs actions sur l’environnement extérieur. La deuxième phase consistera à mettre en place des pratiques plus responsables envers les populations, les communautés, l’environnement. 



En savoir plus sur Civitime

Source : christine leroy