Recherchez dans les actualités

ENGIE Digital 50 : « Let’s shape the future together »

Autres innovations
08/07/2019

Nouvelle communauté créée chez ENGIE, le Digital 50 rassemble des patrons d’activités à forte composante digitale. Alors que la première réunion de cette communauté vient de se tenir dans le cadre de l’ENGIE Innovation Week, Stéphane Quéré (COO Global smart businesses) nous en dit plus.


Qui compose le Digital 50 ?

Le Digital 50 est une communauté d’entrepreneurs et de dirigeants issus de plusieurs types d’entreprises :

  • des entreprises récemment acquises par ENGIE, qui au cours de ces 3 dernières années a acquis de nombreuses société apportant une technologie importante pour notre stratégie.
  • certaines des entreprises dans lesquelles le fonds ENGIE New Ventures a pris une participation minoritaire.
  • des entreprises créées ou gérées par des collaborateurs d’ENGIE, comme TEO, Please ou 50five 
  •  les responsables des différentes plateformes d’ENGIE Digital.
  • certains dirigeants d’ENGIE qui pilotent de gros projets digitaux.
  • le Directeur Général d’ENGIE Fab.

L’ensemble des activités opérationnelles représentées couvre tous nos segments de marché : B2B, B2C ou B2T et représente 15 nationalités différentes !



Un mot d’ordre : la croissance 

Le mot d’ordre du Digital 50, c’est la croissance. Toutes ces entreprises ont deux points communs : elles sont gérées par des personnes avec un profil d’entrepreneur et elles sont en forte croissance.

Pour ENGIE, le digital est une activité toujours plus importante, avec 4000 personnes qui travaillent sur l’IT ou le Digital. Comme le dit Yves Le Gélard (Executive Vice President & Chief Digital Officer), «La stratégie d’ENGIE dépend en partie de notre capacité à faire croître nos compétences en matière digitale». 


Il était important que les patrons de ces activités disposent d’un forum dans lequel se rencontrer, échanger, exprimer leurs besoins et développer des synergies, entre eux, et avec les autres composantes du Groupe. 


Une première édition intense

Cette première édition du Digital 50 s’est déroulée en deux parties : une première journée sous forme d’ateliers et d’échanges, et le lendemain une participation au Good Day organisé par ENGIE au parc de Saint Cloud. 

La première journée a été construite en fonction des objectifs et des sujets exprimés auparavant par les participants, à savoir : 

  • la gouvernance
  • la croissance
  • les problématiques RH (recrutement, turnover…)

La matinée a permis de mettre en commun les questions, sujets ou problèmes que rencontrent ces dirigeants, et surtout leurs propositions d’actions pour mieux travailler, ensemble et avec ENGIE. 

L’après midi a été dédiée à un speed dating. Nous avions préalablement demandé à chacun de sélectionner les autres participants qu’ils souhaitaient rencontrer. Cette proposition a suscité un fort enthousiasme et nous avons traité 200 demandes de rendez-vous ! Chaque participant a ainsi participé à 4 ou 5 « dates » au cours de l’après midi. 

Nous avions  proposé un barème permettant d’évaluer l’intérêt des ces rendez-vous : à l’issue de leur entretien, les deux protagonistes devaient évaluer s’il s’agissait d’un « perfect match » (elles avaient des projets à développer ensemble rapidement), d’un « match » (un intérêt moins immédiat), ou d’un « no match » si elles n’avaient pas d’intérêt commun.

Nous avons été agréablement surpris par les résultats, puisque nous avons eu 32 « perfect match » et seulement 9 « no match » !

 


Un besoin de mieux se connaître pour développer des synergies

Cette journée a confirmé l’intérêt de créer et d’animer cette nouvelle communauté en complément des communautés et organisations existantes. Nous avons été impressionnés par l’engagement des participants, qui dès la phase de préparation nous ont proposés les sujets qui leur tenaient à cœur. En résumé,  une journée très intense qui a suscité collaboration et échange, en révélant le besoin de se connaître et le potentiel de synergies qui existent.

Le lendemain, plusieurs participants au Digital 50 exposaient ou pitchaient au cours du Good Day, occasion pour eux d’une rencontre avec Isabelle Kocher et avec la presse.


Quelles sont les prochaines étapes après ce début prometteur ? 

Bien sûr, ce n’est qu’un début ! Dès la rentrée, nous allons organiser des web meeting thématiques entre les membres, à leur demande,  et nous allons organiser de façon continue les échanges et la vie de cette communautéUn certain nombre d’outils vont être développés pour faciliter cette communication ; en particulier, le souhait d’une newsletter a été exprimé.

Notre feuille de route pour la suite reprend le slogan de cette première journée : « Let’s shape the future together »