Recherchez dans les actualités

Anthony Boulanger, fondateur et CEO de GreenTropism

Energie décentralisée
05/08/2015

Co-lauréate de l'Appel à Projets "Capteurs Innovants pour méthaniseurs", GreenTropism est une jeune start-up créée en avril 2014 par Anthony Boulanger, docteur en sciences de l'environnement, qui utilise la technologie non intrusive NIR (spectre proche infra rouge) pour développer des outils d'analyse innovants dans le domaine de la méthanisation.

Notons tout d'abord qu'à eux 6 les membres de l'équipe de GreenTropism cumulent vraiment beaucoup d'années d'études, puisque 4 d'entre eux sont docteurs...

C'est justement cette expertise, cette technicité et cette rigueur scientifique qui font la spécificité de la start-up.

Le sujet de doctorat d'Anthony Boulanger portait sur de nouvelles manières d'améliorer les procédés de méthanisation. Le nom de l'entreprise donne une autre clé : "attiré par/vers le vert" : effectivement GreenTropism s'intéresse à l'environnement dans sa dimension gestion des déchets, méthanisation ou compostage.

C'est au cours des 3 années où il a été en charge du développement de la spectroscopie proche infrarouge pour des méthaniseurs chez un collecteur de déchets, qu’Anthony Boulanger a pu prendre la pleine mesure de l'intérêt de la technologie qu'il manipulait et en imaginer le déploiement à un niveau industriel. Il a donc créé GreenTropism dans ce but.

La team GreenTropism


Quelle est la spécificité des technologies utilisées par GreenTropism ?

GreenTropism utilise la technologie proche infrarouge pour développer des outils d'analyse innovants dans le domaine de la méthanisation. Cette technologie a en effet la capacité de réagir en fonction de la composition chimique de la matière analysée. Elle permet de plus d'obtenir des résultats instantanés.

Parmi les autres avantages de cette technique :

- elle permet de faire des analyses différentes en même temps

- elle est utilisable sans produits chimiques

- la technologie ne détruit pas l'échantillon

- elle est utilisable directement in situ

La technologie proche infrarouge et les outils développés par GreenTropism sont déployés depuis 12 mois sur plusieurs sites.


Quelles prestations propose GreenTropism ?

GreenTropism, en complément de ses analyses proche infrarouge réalise des analyses physico-chimiques, que ce soit pour des demandes ponctuelles ou sous la forme de forfaits ou d'abonnements.

GreenTropism propose l'utilisation de son outil de spectroscopie, mais peut aussi développer des outils spécifiques répondant aux besoins de ses clients.

Le modèle économique de l'entreprise est la vente de licences ou la prestation de services spécifiques.

Greentropism ne propose pas de hardware, mais des développements logiciels pour des capteurs existants. Son expertise dans ce domaine lui permet d'avoir un rôle de prescripteur et de conseiller les matériels les plus adaptés. Greentropism ajoute donc à du matériel hardware existant sa capacité d'analyse et de datamining.

Les outils mathématiques de la start-up permettent de retranscrire le signal lumineux en une valeur utilisable et compréhensible par l'utilisateur. GreenTropism offre ainsi une interface utilisateur compatible avec les spectromètres du marché.


Comment avez-vous eu connaissance de l'appel à projets Méthanisation d'ENGIE et comment y avez-vous répondu ?

C'est par le réseau que GreenTropism a pris connaissance de cet appel à projets, qui correspondait de façon optimale à son coeur de métier et son domaine de compétences.

Travailler avec un grand groupe comme ENGIE est une opportunité à saisir : GreenTropism a pris beaucoup de soin à répondre à cet Appel à Projet, en testant en interne les possibilités de faisabilité de sa réponse.

GreenTropism était cependant confiant dans la pertinence de sa réponse et de son expertise, ce qui s'est vérifié !


Et maintenant ? Perspectives pour GreenTropism ?

GreenTropism attend aujourd'hui la mise en place du partenariat avec ENGIE, avec pour premier but de pouvoir tester leur solution sur une unité spécifique d'ENGIE.

Le contact avec les experts d'ENGIE et les questions qui pourraient être soulevées sur une problématique déjà rencontrée est potentiellement très riche pour GreenTropsim, dans l'optique d’une recherche de solution.

L'opportunité d'être présenté au fonds d'investissement ENGIE New Ventures serait aussi un « plus », car comme toute start-up la recherche de fonds est une question cruciale !

Source : Christine Leroy