INNOVONS ENSEMBLE Hamburger icon
Close icon
/
Déconnexion

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Nouvelles énergies 22/04/2020

Les signaux Wi-Fi et la chaleur corporelle, une nouvelle source d’énergie exploitable ?

Et s’il était possible de charger les batteries de nos téléphones et ordinateurs portables tout en économisant de l’énergie ? 

Des physiciens de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) ont mis au point un dispositif portatif, connu actuellement sous le nom de « redresseur térahertz », permettant de convertir les ondes ambiantes en un courant continu capable de charger nos appareils électroniques personnels, téléphone portable, tablette ou même implant médical sans fil.

Cette énergie est produite par des ondes térahertz à haute fréquence, également appelées « rayons T », qui sont elles-mêmes produites de manière quasi continue au quotidien. Jusqu’ici, aucune technologie n’avait concrètement réussi à capter ces ondes ni à les convertir, encore moins sous la forme d’un dispositif portatif.

Le chercheur Hiroki Isobe, auteur principal de l’étude, explique que nous sommes entourés en permanence par des ondes électromagnétiques de l’ordre du térahertz. « Convertir cette énergie en une source utilisable pour notre vie quotidienne pourrait nous aider à relever les défis énergétiques auxquels nous faisons face aujourd’hui. »

Voici trois choses à savoir sur cette technologie révolutionnaire :

  • Ces ondes électromagnétiques, qui sont présentes quasiment partout, sont depuis longtemps considérées comme une potentielle forme d’énergie gaspillée. Elles sont produites par presque tout ce qui émet une température au dessus de 0, qu’il s’agisse du corps humain, d’objets ou de signaux, comme ceux qui se propagent depuis les téléphones portables et par le Wi-Fi.

  • Les chercheurs se sont basés sur le comportement du graphène, un matériau en carbone, pour concevoir la fabrication du courant continu. Les électrons dans le graphène sont capables de dévier la direction de mouvement d’autres électrons. Ainsi, lorsque les « rayons T » entrants rencontrent les électrons du graphène, tous les éléments sont alignés dans une direction commune et génèrent alors un courant continu.

  • C’est la première fois que des chercheurs réussissent à exploiter une énergie ambiante en tant qu’énergie électrique en utilisant une fréquence de l’ordre du térahertz. Lors d’expériences antérieures, des ondes térahertz avaient déjà été converties en un courant continu mais uniquement dans des conditions de températures « ultra-froides ».




Source : MIT News

Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Startups : proposez-nous vos solutions innovantes

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon