INNOVONS ENSEMBLE Hamburger icon
Close icon
/
Déconnexion

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Nouvelles énergies 06/05/2020

Les énergies renouvelables, moteur de la relance économique ?

La pandémie du coronavirus a frappé commerces et entreprises dans le monde entier, paralysant brutalement l’économie mondiale. Et si les innovations en matière d’énergies renouvelables étaient le carburant dont la reprise économique avait besoin ?

Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA) publié en avril, la transition vers les énergies renouvelables pourrait générer des avancées socio-économiques majeures : les investissements dans ce secteur pourraient booster le PIB mondial de presque 100 000 milliards de dollars and créer des millions d’emplois.

« Faire progresser les énergies renouvelables est une opportunité pour atteindre les objectifs climatiques internationaux tout en stimulant la croissance économique, en créant des millions d'emplois et en améliorant le bien-être humain d'ici 2050 », indique Francesco La Camera, directeur général de l’IRENA.

ENGIE, par le biais de sa filiale ENGIE Green, est déjà en première ligne pour promouvoir les énergies renouvelables et aider à mener la transition énergétique à l’échelle mondiale, en s’engageant notamment à doubler la capacité de production de ses installations d’énergie renouvelable jusqu’à 16 000 MW d’ici 2025.

  • La transition vers les énergies renouvelables nécessiterait un investissement initial significatif : 19 000 milliards de dollars de plus que le scénario énergétique établi à ce jour. Le rapport indique cependant que chaque dollar misé pourrait rapporter 3 à 8 dollars. Un tel investissement pourrait alors entraîner une augmentation de 98 000 milliards de dollars du PIB mondial d’ici 2050, soit 2,4% de plus que ce que projette le programme actuel.

  • Le rapport prévoit également un total de 42 millions d’emplois dans les énergies renouvelables dans le monde d’ici 2050, soit quatre fois plus qu’aujourd’hui, ainsi que la création de 21 millions emplois dans le domaine de l’efficacité énergétique et 15 millions dans les secteurs liés à l’amélioration de la flexibilité des systèmes énergétiques.

  • La transition énergétiques pourrait contribuer au remplacement des énergies fossiles, notamment dans l’industrie lourde et les secteurs difficiles à décarboner. Ainsi, les émissions de dioxyde de carbone de l’industrie de l’énergie pourraient être réduites de 70% d’ici 2050.




Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Startups : proposez-nous vos solutions innovantes

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon