INNOVONS ENSEMBLE Hamburger icon
Close icon
/
Déconnexion

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Smart city 04/08/2020

Petites Smart Cities, Grandes Innovations

Nombreuses sont les grandes villes à avoir déjà fait le choix de booster leur intelligence et de devenir plus « smart », offrant à leurs habitants des services optimisés par l’intégration de technologies de pointe. 

Les mini smart cities font les grandes innovations

C’est pourtant loin de ces grandes zones urbaines que l’on trouve certaines des smart cities les plus innovantes : ces villes — de plus petite taille et à la population réduite — peuvent effectivement se permettre des stratégies d’innovation plus souples. Nombre de leurs initiatives intègrent en outre une dimension de lutte contre les inégalités, qu’il s’agisse de l’accès au travail, à l’éducation ou encore aux transports. Voici 6 exemples de « petites » villes intelligentes qui ont tout de grandes :

En France, la goutte d’eau qui mène à l’innovation

Avec seulement 1 500 habitants, Saint-Sulpice-la-Forêt en Ille-et-Vilaine s’est auto-proclamée « plus petite smart city au monde ». Un statut acquis grâce à son maire, qui a découvert qu’une fuite dans le système de distribution d’eau augmentait de façon considérable la facture de la commune.

  • Le manque de moyens pour faire intervenir des experts extérieurs n’a pas pour autant dissuadé le maire de régler le problème.
  • La ville a décidé de collaborer avec des entreprises locales afin de développer une solution basée sur l'Internet des objets (IoT) permettant de détecter les fuites dans tous les bâtiments communaux — qu’ils soient récents ou vieux de plus de 100 ans. 
  • Un investissement qui s’est avéré payant : en plus de réduire ses factures d’eau, la ville a également identifié une utilisation excessive de chauffage et d’électricité. Les dépenses énergétiques de la commune ont ainsi pu être réduites, tout comme son empreinte environnementale. 


En Tanzanie, une plante fait fleurir tout un réseau électrique

En Afrique, les « villages intelligents » permettent de rentabiliser les productions agricoles locales tout en endiguant l’exode rural. Le village maasaï de Terrat, en Tanzanie, utilise un biocombustible produit à partir d’une plante, le jatropha, pour alimenter un réseau générant de l’électricité pour les entreprises et écoles des environs, ainsi qu’un cyber-café et une station de radio. 

  • Ce réseau a notamment permis d’élargir l’accès à la télévision et aux smartphones — et ce faisant, la connexion au reste du monde.
  • Le peuple Maasaï, connu pour son élevage de vaches, est désormais en mesure de commercialiser ses produits laitiers, par le biais d’un système de réfrigération, de fabrication et de maturation alimentés par le réseau. Yaourts, beurre et fromages sont ensuite vendus sur les marchés locaux.
  • Mais surtout, une clinique a pu être construite sur place, évitant aux habitants d’avoir à se déplacer pour accéder aux soins.

Au Canada, le circuit court court les rues

Au sud-ouest de l’Ontario, la ville de Guelph a remporté le « Canadian Smart Cities Challenge 2019 » à la force de son ambition : devenir la première économie circulaire de l’industrie alimentaire du pays. 

  • Située une centaine de kilomètres de Toronto, Guelph et ses quelque 130 000 habitants a notamment reçu l’insigne honneur d'enregistrer l’un des taux de chômage les plus bas du pays.
  • La ville et sa région vise une production alimentaire aussi locale et régénérative que possible, afin d’éviter tout gaspillage alimentaire et minimiser l’impact du transport de denrées sur l’environnement. 
  • C’est par le biais d’un partenariat entre entrepreneurs, experts de l’alimentation et une cinquantaine d’entreprises dédiées à cette production circulaire de nourriture, que Guelph prévoit d’augmenter de 50% l’accès à une nourriture saine et abordable, tout en permettant une amélioration comparable des retombées économiques. 

En Corée du Sud, une smart city partie de rien

L’intelligence urbaine n’est pas seulement l’apanage des capitales asiatiques, comme Singapour ou Tokyo — d’autres métropoles, plus petites, tirent également leur épingle du jeu. C’est le cas de Songdo : située en périphérie de Séoul, près du principal aéroport international de la Corée du Sud, et ne comptant que 100 000 habitants, la ville a adopté une approche holistique pour son plan de développement urbain intelligent.

  • Cette « ville de poche », construite à partir de rien, encourage les modes de transports durables grâce à un vaste réseau de pistes cyclables, des stations de recharge électrique et des capteurs capables de contrôler le trafic routier.
  • Songdo a également choisi de dédier 40% de sa surface urbaine à des espaces ouverts ; la ville a en outre opté pour un système de gestion des déchets entièrement intégré.
  • Plus besoin de camions poubelles : les déchets sont directement aspirés depuis les cuisines avant d’être triés et traités pour un recyclage optimal. 

En Thaïlande, tourisme et tech font bon ménage

L’île montagneuse de Phuket, en Thaïlande, est avant tout réputée pour être une destination touristique internationale de choix, appréciée pour ses forêts tropicales et ses plages.

  • L’année dernière, le gouvernement thaï a désigné 30 villes à même d’assurer le développement de nouvelles technologies spécifiques ; parmi elles, Phuket, avec un accent particulier mis sur le tourisme intelligent.
  • Le Phuket Smart City Innovation Park espère attirer les investissements de start-ups et autres entrepreneurs ; en parallèle, l’optimisation d’un système de WiFi public sur tout le territoire aide à booster l’économie touristique.
  • Afin de gérer l’afflux de touristes tout en réduisant son impact sur l’environnement, Phuket aide les entreprises locales à développer des solutions énergétiques durables, notamment dans le secteur du photovoltaïque. 

Au Brésil, l’ascension d’une smart communauté insulaire

Abritant moins de 400 000 âmes, Vitória se distingue par ses efforts de conversion numérique, en particulier concernant les secteurs de la santé, de la sécurité et de l’éducation.

  • Vitória, située sur la petite île du même nom, a développé un système de clôture intelligente qui a permis de réduire les vols de voiture de 15%, ainsi qu’un bouton d’alarme permettant aux victimes de violences conjugales d’alerter les autorités.
  • La ville encourage également ses citoyens à prendre part à son développement : sa « Fabrique à Idées » propose un espace physique pour former les entrepreneurs à divers domaines, comme l’industrie créative et le tourisme.
  • Grâce à Trabalha Vix (sorte de « Tinder de l’emploi »), les habitants à la recherche d’un travail peuvent être mis en contact direct avec des employeurs potentiels.

@

Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Proposez-nous vos solutions innovantes

Je suis une startup

Je propose une innovationWhite arrow

Je suis collaborateur ENGIE

Je propose une idée ou un projetGreen arrow

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon