Recherchez dans les actualités

Opendatasoft rend les données des villes intelligibles et accessibles à tous

Territoires
19/04/2018

Permettre à leurs clients de transformer leurs données en ressources utiles, tel est le credo d’Opendatasoft qui collabore avec ENGIE sur différents projets. C’est à ce titre qu’ils seront présents sur le Lab Energy d’ENGIE lors de Viva Technology du 24 au 26 mai prochain.

Jean-Marc Lazard, co-fondateur et CEO d’Opendatasoft nous parle de son entreprise et de sa vision de l’avenir.

Opendatasoft est la première plateforme conçue pour l’ouverture et le partage des données dans les villes. Nous développons une solution technique qui permet à toutes les parties prenantes d’une ville de partager leurs données. 

Il peut s’agir de données très statiques : budget, référentiels géographiques… ou  de données temps réel : qualité de l’air, trafic…  L’objectif est de permettre à chacun des acteurs qui disposent chacun d’un morceau du puzzle de la data d’une ville de les partager pour développer des services à valeur ajoutée, pour eux-mêmes mais surtout pour leurs clients et/ou les habitants de la ville. 
Nous complétons ces données partagées par  des données ouvertes, ou moins ouvertes, disponibles auprès d’acteurs tiers. Pour une ville, il peut s’agir de données au niveau de la région ou de l’état, ou auprès d’acteurs privés comme Waze, avec qui nous avons un partenariat. Le but final est de rendre ces données utilisables et intelligibles par le plus grand nombre, qu’il s’agisse du grand public ou au contraire de développeurs. 

Une fois les données collectées sur la plateforme nous les mettons en forme pour permettre de les visualiser de façon simple et interactive et nous les mettons à disposition. Les utilisateurs pourront alors afficher l’information dont ils ont besoin, sur une carte ou un graphique, ou les télécharger pour les utiliser ailleurs. 
Nous regroupons des usages assez variés, qui peuvent être des aides à la prise de décision ou simplement la mise à la disposition au grand public, par exemple : rapports financiers, données culturelles, agenda... Nous voulons que les données soient disponibles, prêtes à l’emploi, et qu’il n’y ait plus qu’à brancher l’usage ou l’application dessus. 
 


Comment allez-vous pouvoir rendre ce double processus intelligible aux visiteurs de Vivatech ?

En général, ce qui parle aux gens ce sont des choses sur lesquelles ils peuvent se projeter, nous allons donc montrer des choses vivantes et attractives, sur des données culturelles, sur du transport, où l’on pourra voir des bus se déplacer sur les cartes, par exemple. 

Grâce à ces présentations nous essayerons de convaincre nos interlocuteurs issus des villes, en leur montrant les bénéfices de rentrer dans une telle démarche
Si ce sont plutôt des « consommateurs » de données, nous leur montrerons comment nous contribuons à un meilleur partage de l’information, avec par exemple des tableaux de bord de villes, et nous allons montrer comment ces indicateurs sont branchés directement sur les systèmes de production de données de la ville ou de ses délégations de services publics. 
 
Parlez-moi de votre histoire avec ENGIE ?

Nous travaillons avec certaines entités d’ENGIE, et en premier lieu avec leur branche Energies Renouvelables, sur la mise à disposition des données de certains parcs éoliens
ENGIE est un acteur assez présent auprès des collectivités territoriales, autour des grandes thématiques de la smart city, et nous réfléchissons ensemble à la mise à disposition des territoires de systèmes prêts à l’emploi.  
Beaucoup de données proviennent de systèmes industriels qui peuvent être opérés par ENGIE, que ce soit dans les transports, l’énergie ou l’éclairage, et le fait d’être déjà branché sur ces infrastructures nous permet de proposer directement aux villes et aux acteurs locaux des systèmes d’aide à la prise de décision et d’évaluation de leur politique publique
C’est dans ce sens que nous essayons de développer ensemble des solutions  pour nos clients communs. 
 
Et qu’attendez-vous de votre présence à Vivatech aux côtés d’ENGIE ?

D’une part la possibilité de faire mieux connaitre à l’intérieur d’ENGIE notre offre et les projets sur lesquels nous collaborons déjà, pour développer encore ce travail en commun de la donnée et de sa valorisation pour nos clients
Et d’autre part, rencontrer des acteurs des villes et des territoires pour leur montrer la puissance de notre approche commune et ce qu’on peut leur apporter rapidement comme solutions innovantes de type smartcity. 
 
Et enfin, pour vous l’avenir sera … ?

Pour nous l’avenir sera mondial !
Notre ambition est de nous déployer mondialement. Pour l’instant, nous sommes assez présents en Europe, avec 130 clients dans 17 pays, et pour nous 2018 sera l’année de la conquête de nouveaux marchés : Asie, Moyen Orient, Etats Unis…

En savoir plus sur OpenDataSoft