Recherchez un appel à projet

Appel à Projets : Robot compagnon multi services pour EHPAD


Bâtiments connectés
06/11/2018

By ENGIE Cofely

Date de cloture
04/01/2019

ENGIE Cofely, en partenariat avec le Pôle gérontologique Claude Pompidou de Belfort, est à la recherche d’une solution robotique, type robot humanoïde, capable de diverses actions / fonctions au bénéfice des résidents accueillis, des équipes et des visiteurs.


Le Pôle gérontologique Claude Pompidou de Belfort est à la recherche d’une solution innovante pour ses EHPAD. La solution recherchée est celle d’un robot humanoïde capable d'agir en complémentarité ou en relais des équipes, au bénéfice des résidents accueillis, de leurs proches, des visiteurs.

Cette solution devra répondre à tout ou partie des besoins suivants : 

  • Accueil des visiteurs
  • Animation au bénéfice des résidents
  • Aide à la mobilité des résidents
  • Géolocalisation du personnel
  • Sécurité du site


Une solution complète sera privilégiée, mais des solutions partielles, ou des blocs technologiques pouvant être intégrés pour constituer un produit plus complet sont également invités à répondre à cet appel à projets.


Date limite de réponse : vendredi 4 janvier 2019



Gains et bénéfices pour les projets sélectionnés 

  • Le ou les projets sélectionnés bénéficieront de la possibilité de test/implémentation de leur solution au sein du Pôle Gérontologique Claude Pompidou de Belfort.  
  • Si fructueux, intégration de la solution gagnante dans les offres d’ENGIE Cofely
  • Possibilité de partenariat avec ENGIE sur ses développements dans le cadre de la Silver économie, la santé et le bâtiment intelligent
  • Visibilité assurée lors d’événements dédiés, dans la presse et au travers des relai-partenaires.


Description détaillée

1- Contexte

Le personnel des EHPAD doit faire face au quotidien à de multiples sollicitations et demandes des résidents et de leurs familles. La qualité de service est une valeur fondamentale des structures du Pôle Gérontologique Claude Pompidou de Belfort. Toutefois la réponse, l’aide et l’accompagnement immédiats ne sont pas toujours possibles. Frustration et mécontentement peuvent naître de ces délais, toujours trop longs pour celui qui attend.

Face aux contraintes budgétaires et aux possibilités de règlement des frais de séjours des résidents, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) doivent faire des choix de gestion pour optimiser les services de prise en soins des personnes âgées.

Le Pôle Gérontologique recherche une solution capable de venir assister les personnels, dans les domaines les plus accessibles et les plus sensibles également. Au service du résidents et des proches, cet assistant serait un soutien pour nos équipes sur le terrain.

La solution imaginée devra également être transposable dans d’autres structures semblables, dans le cadre du notre partenariat avec le Conseil Départemental du Territoire de Belfort. Convaincu de la plus-value que ces outils peuvent apporter aux résidents et aux familles et sensible à ces évolutions technologiques, le Département du Territoire de Belfort a une volonté forte de déployer et encourager ces solutions dans les structures du Territoire et d’imaginer une version adaptable pour le secteur du domicile.


2- Objectifs de l’appel à projets

Dans un contexte où la relation et la réponse à un questionnement immédiat est recherché, il est capital de pouvoir offrir à tous les visiteurs une relation privilégiée et un accompagnement personnalisé. C’est ainsi que la personne accueillie doit pouvoir obtenir les mêmes services de réponses et d'accompagnement d'un aidant muni d'une Intelligence Artificielle que celles qu’il obtiendrait d’un être humain. Ces défis peuvent être en partie relevés grâce aux technologies numériques.

Dans le milieu médico-social, les nouvelles technologies doivent avoir un impact fort sur les métiers dit d'accompagnement. Plus largement, ces évolutions modifient profondément les usages, elles interrogent les modes de l'association entre l'humain et la technologie, la quête d’un mieux vivre, mais aussi les formes et la manière de concevoir la signalétique de demain.

La vision d'un établissement d'accueil, au sens le plus large entre l'accueil définitif et l'accueil séquentiel, doit être fondamentalement modifiée : 

  • Il doit être sensible, efficient et accueillant,
  • L'établissement doit également être protégé et il doit être sécurisé,
  • Enfin les nouvelles technologies doivent concourir à la diminution du stress pour tous, visiteurs, personnes accueillies, salariés.


3- Solutions recherchées 

Dans le cadre de cet appel à projet, nous recherchons une innovation technologique ou « servicielle » répondants aux besoins suivants :

La gestion intelligente de l’accueil et les informations générales :

  • L’accueil physique : l’absence d’un secrétariat et d’un accueil 24 heures sur 24 nous oblige à repenser l'accueil pour les visiteurs et pour les personnes accueillies : accès au site, information, signalétique, accompagnement.
  • L’accueil téléphonique : en dehors des horaires d’ouveture du secrétariat ou face à un surnombre d’appels, assurer le transfert des appels vers le correspondant recherché ou inviter la personne à rappeler ou donner la réponse attendue (horaires de visites, tarifs de la structures, modalités d’accueil, noms des professionnels de l’EHPAD et leurs coordonnées…).
  • L'accès à l'information : cet assistant doit pouvoir fournir aux résidents et visiteurs plusieurs types de renseignements classiques : la date, l’heure, le menu du jour, la météo… mais également les tarifs, les horaires d’ouverture du secrétariat, les comptes rendus du Conseil de la Vie Sociale, la date de la prochaine réunion, etc.
  • La gestion des notes : cet assistant doit être équipé d’un écran avec stylet pour permettre aux résidents et familles de noter des suggestions suite à leur passage ou solliciter un rendez-vous avec un professionnel de la structure (médecin, directeur…) en écrivant directement sur l’écran.
  • La reconnaissance faciale : pour les résidents, les visiteurs et le personnel, l’identification automatique de la personne physiquement présente donne une sensation chaleureuse et accueillante. D’une certaine manière, la personne identifiée fait partie de « la maison ».


L’animation et la mobilité dans l’environnement de l'établissement : 

  • L'animation des temps de transfert, particulièrement importants dans les EHPAD, cet assistant assurera une présence mobile et ludique, à imaginer. L’objectif est de distraire les résidents le temps que les accès aux ascenseurs soient libres ou que le personnel soit disponible pour l’accompagnement.
  • La gestion des transferts : possibilité pour le résident de solliciter cet assistant pour le guider et l’accompagner vers la zone souhaitée (accueil, salle à manger, chambre, foyer d’animation, bureau du médecin…). Cet assistant doit être équipé d’un système de barre d’appui pour permettre au résident de se tenir.


L’accessibilité et la sécurité : 

  • La géolocalisation du personnel : permettre aux résidents ou aux familles de localiser dans la structure le personnel présent afin de le rejoindre. En dehors des espaces privatifs, qui ne devront pas être signalés, le personnel peut être amené à circuler dans tout le bâtiment et sa géolocalisation est alors impossible pour les familles en visite qui ressentent alors une absence de personnel. L’assistant devrait être doté d’un bouton qui déclenche la recherche d’information. Il doit pouvoir donner précisément le nombre de professionnels présents et leur localisation dans le bâtiment par message auditif ou visuel. Il devra communiquer la localisation du membre du personnel le plus proche aux résidents ou à leurs visiteurs. 
  • L’alerte du personnel de nuit en cas de mouvement ou d’intrusion. Le personnel de nuit est en nombre restreint. Cet assistant pourrait se déplacer dans les couloirs la nuit, identifier les mouvements (résidents déambulant, visiteurs toujours présents…), repérer une intrusion (ouverture d’un accès en dehors des heures requises).
  • L’identification des appels et le déverrouillage des portes d’accès. Le bâtiment est équipé d’un portillon à badge et sonnette pour les visiteurs. Lorsque le personnel est momentanément indisponible et pour ne pas faire patienter trop longuement, cet assistant devra pouvoir répondre à la sonnette, déverrouiller l’ouverture du portillon et se rendre à l’accueil pour orienter le visiteur.

Je réponds


Eligibilité et critères de sélection :

Cet appel à projets est ouvert aux PME PMI et startups. Les lauréats seront sélectionnés en fonction des critères suivants :

  • Adéquation avec le sujet
  • Capacité à être transposé dans d’autres établissements
  • Caractéristiques innovantes du projet,
  • Faisabilité économique et financière du projet,
  • Amélioration de la satisfaction des résidents et de la qualité de vie 
  • Time-to-market


Calendrier prévisionnel et procédure de sélection : 

  • Lancement de l’Appel à projet : 6 novembre 2018
  • Clôture des dossiers : 4 janvier 2019
  • Pré-sélection des candidats : 20 janvier 2019
  • Pitch des finalistes : fin janvier 2019
  • Présentation du ou des lauréats : février 2019
  • Mise en œuvre du / des projets(s) sélectionne(s) : 2019


Comité de sélection 

Les projets lauréats seront sélectionnés par un jury composé des représentants d’ENGIE, du Pôle Gérontologique Claude Pompidou et du Conseil Départemental du Territoire de Belfort.


Groupe mondial de l’énergie et des services, qui repose sur trois métiers clés : la production d’électricité bas carbone, notamment à partir de gaz naturel et d’énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques et les solutions clients. 



ENGIE Cofely est un des leaders de la transition énergétique en France et fait partie du groupe ENGIE, l’un des premiers énergéticiens au niveau mondial.



Créée en 1970 et reconnue d’utilité publique, la Fondation Claude Pompidou accompagne grâce à ses bénévoles et à ses établissements, les personnes fragilisées par la maladie, le handicap et le grand âge.

Entraide, proximité, solidarité entre les générations, principe de non-abandon, préservation de la dignité constituent le socle des valeurs qui guident la Fondation Claude Pompidou et ceux qui s’engagent avec elle auprès des personnes rendues vulnérables par la maladie, le handicap ou le grand âge. 

Ces principes trouvent leur expression effective et concrète au travers d’une conception de l’action et d’une éthique qui inspirent les deux modes d’intervention de la Fondation Claude Pompidou : le bénévolat d’accompagnement qu’elle propose et les établissements qu’elle construit et met à disposition.


Créé en 2016, le Pôle Gérontologique Claude Pompidou rassemble sous un même nom l’ensemble des services de l’Association « Les Bons Enfants » à destination de la population âgée et de ses aidants.

Le pôle gérontologique a pour ambition de proposer aux personnes âgées du Territoire un catalogue de services pouvant répondre à leurs difficultés, ponctuelles ou permanentes, et permettant de les accompagner dès l’apparition des premiers signes de fragilité, du domicile jusqu’à l’entrée en institution.

Le pôle gérontologique Claude Pompidou est constitué d’un établissement unique multi sites : 

  • 73 places d’EHPAD, Résidence Pierre Bonnef (actuellement 43 lits + 30 lits dès le transfert sur le nouveau site)
  • 17 places d’accueil de jour, site Résidence Pierre Bonnef
  • 85 places d’EHPAD, Résidence Vauban
  • 4 places d’accueil temporaire ordinaire, Résidence Vauban

Auxquels nous ajoutons les demandes de créations :

  • 1 Pôle d’Activité et de Soin Adapté de 14 places
  • 4 places d’hébergement temporaire d’urgence répondant aux besoins aux répits des aidants
  • 1 « accueil de répit » pour soulager l’aidant pendant quelques heures par exemple 
  • 1 plateforme de répit



Le Département du Territoire de Belfort

Ce projet est en adéquation avec les orientations de la politique départementale formalisée dans le schéma de l’autonomie 2017-2021. En effet, le Département souhaite que l’innovation soit au service de l’usager dans une complémentarité avec les effectifs soignants. La technologie doit permettre de renforcer la présence auprès des résidents et de leur famille pour en partie diminuer le sentiment de solitude et d’isolement.

Ce projet, co-construit entre le Département et l’association des Bons enfants est un terrain d’expérimentation sur notre territoire. L’enjeu pour le Département est d’accompagner les EHPAD vers une prise en charge 2.0 de la personne âgée dépendante dans une démarche de complémentarité avec les équipes soignantes. 

D’autre part, l’expérience sera à transposer dans les autres établissements mais également auprès des personnes en perte d’autonomie évoluant à domicile. L’intelligence artificielle peut également être opportune à des fins préventives et contribuer au répit de l’aidant. La robotique au service du projet est une approche révolutionnaire. Le Département est fortement mobilisé sur le sujet et sera également un partenaire financier (sous réserve du vote du budget). 



Je réponds