Recherchez un appel à projet

Inventez un outil de maintenance hydroélectrique accessible et agile


Energie décentralisée
03/10/2016

By France Renewable

Date de cloture
20/11/2016

Finalistes :

Beolu

DCbrain

Eco-Adapt

ENDEL ENGIE

Engie EPI

Fabricom

SPHEREA Test & Services


Laureats :

OptimData


Développer une solution de maintenance simple, gérable à distance en temps réel et abordable qui puisse s’adapter à toutes les architectures de production hydroélectrique. Cet outil doit permettre de générer automatiquement les opérations de maintenance pertinentes pour chaque composant de l’architecture.


Objectif de l’appel à projets :

A l’image de la maintenance automobile où des entreprises ont développé des outils informatiques leur permettant d’interroger n’importe quel véhicule, la SHEM souhaite développer une solution de maintenance qui puisse s’adapter à toutes les architectures de production hydroélectrique. L’objectif est de personnaliser la gestion de la maintenance.

En parallèle, les utilisateurs formeront un réseau d’échange structuré autour de l’outil et permettant notamment de mutualiser des opérations. Grâce à cet outil, la SHEM pourra adapter au mieux ses prestations de maintenance optimisées.

La SHEM a l’expérience de ce secteur d’activité. En revanche elle ne maîtrise pas les technologies qui permettent de :

  • extraire les informations d’un automate ou d’un superviseur pour recréer l’architecture d’une usine,
  • développer les algorithmes pour attribuer les gammes de maintenance adaptées aux composants de l’architecture,
  • assurer la portabilité de la solution et gérer une plateforme d’échange


Pour tous ces points la SHEM a besoin d’un partenaire pour pouvoir valoriser son expertise métier.


Date limite de réponse : 20 novembre 2016


Gains et bénéfices pour les projets retenus :

  • Intégration de la solution lauréate dans les nouvelles offres d’ENGIE et notamment de la SHEM,
  • Possibilité de tester les prototypes à grande échelle pour nos installations,
  • Bénéficier d’un support technique et de contacts,
  • Assurer la maintenance et les évolutions de l’outil pendant sa durée de vie.



Description détaillée :

L’industrie hydroélectrique est la plus ancienne source de production électrique, mais bénéficie peu de l’image moderne des énergies renouvelables. La maintenance est particulièrement un secteur qui a peu évolué.

Le projet vise à proposer un outil moderne, plus facile à implémenter qu’une GMAO et offrant les fonctionnalités nécessaires à la maîtrise de la maintenance et surtout à sa personnalisation pour chaque usine. L’outil a également vocation à mettre en contact les utilisateurs, notamment pour trouver des améliorations techniques ou financières.

Besoins et/ou solutions recherchées :

Les architectures hydroélectriques étant très hétérogènes, il faut imaginer un outil qui :

  • puisse reconstruire cette architecture en récupérant les informations sur l’installation existante (au niveau de l’automate ou du superviseur par exemple).
  • permette de faire correspondre cette architecture avec la base de données des actions de maintenance définies par la SHEM.
  • soit exploitable à distance avec une interface nomade.
  • puisse générer une maintenance personnalisée.
  • permette aux utilisateurs de l’outil l'accès à une plateforme d’échange leur permettant d’améliorer mais aussi et surtout de mutualiser des opérations avec d’autres producteurs (achat de matériel, opérations de maintenance communes….)


La SHEM est le 3ème producteur hydroélectrique en France. Elle possède le parc de machines permettant de tester ce type d’outil et les compétences pour alimenter la base de données des actions de maintenance.

Contexte de l'appel à projets

Le secteur hydroélectrique évolue et la fin des obligations d’achat en France exposera des producteurs au marché de l’énergie avec tous les risques associés. Cet outil doit leur permettre de mieux appréhender le risque inhérent à la gestion de leurs actifs.

De plus, la petite hydroélectricité est principalement tenue par des autonomes qui n’ont pas de lien opérationnel. L’outil, et surtout sa plateforme d’échange, vise à leur donner le moyen de mutualiser des opérations et donc de générer des économies.

A l’international, on constate que le volet maintenance est souvent négligé dans les nouveaux projets. Cette solution peut permettre de répondre à ce manque. Des outils industriels type GMAO existent, mais leur implémentation est difficile et leur déploiement trop onéreux.

A quelles problématiques devront répondre les dépôts ? Quelle en sera la valeur ajoutée ?

  • La problématique principale est l’hétérogénéité des installations et des équipements. L’enjeu est bien d’imaginer une solution adaptable à tous les systèmes.
  • La seconde problématique est le coût et l’ergonomie devant rendre accessible cet outil au plus grand nombre. Afin de toucher les cibles identifiées, l’outil doit être abordable afin de se démarquer de la concurrence type GMAO.
  • Sur le volet de la plateforme d’échange, l’enjeu sera de rapatrier les données de chaque producteur afin de visualiser les opérations importantes susceptibles d’intéresser une mutualisation.

Un document plus complet est téléchargeable en bas de page pour détailler le contexte et les attentes.

Eligibilité et critères de sélection :

  • Adéquation avec le sujet
  • Créativité / force de proposition sur d’autres fonctionnalités
  • Caractère innovant du sujet
  • Faisabilité
  • Potentiel de développement
  • Maturité du projet / de la solution
  • Capacité du projet à être rapidement lancé
  • Rapport qualité / prix
  • Durée du retour sur investissement
  • Facilité d’implémentation


Procédure de sélection et calendrier prévisionnel :

  • 20 novembre 2016 : date limite de dépôt des dossiers
  • Présélection, analyse et sélection des dossiers finalistes
  • Décembre 2016 : Pitch de présentation des dossiers finalistes devant les membres du jury ayant pour objectif de mieux comprendre les projets présélectionnés et faciliter la sélection du lauréat
  • Janvier 2017 : Annonce des lauréats


Comité de sélection et partenaires de l’appel à projets :

  • Représentant technique de la SHEM
  • Représentant développement de la SHEM
  • Directeur Délégué Occitanie-Andorre - ENGIE
  • Senior Hydro Manager- ENGIE
  • Directeur Technique Hydromécanique - TRACTEBEL France


La SHEM (Société Hydro-Electrique du Midi) est le 3ème producteur hydroélectrique en France et un acteur majeur dans le grand Sud-Ouest. Elle emploie 320 collaborateurs répartis entre le siège (Balma – 31), trois directions régionales (Pau – 64, Brive la Gaillarde – 19, La Cassagne – 66) et neuf groupements d’usine.

Ses 58 usines et ses 12 grands barrages, répartis sur la chaîne des Pyrénées, les rivières du Lot et de la Dordogne, produisent une énergie propre et sans rejet de CO2, certifiée 100% renouvelable par l’organisme de certification indépendant TÜV-SÜD.

Son parc de production, d’une puissance totale de 783 MW, génère une production annuelle moyenne de 1 836 GWh. La SHEM est ancrée au cœur des territoires qu’elle contribue à développer tant sur le plan économique que social et environnemental.


Projet-maintenance_note-detaillee.pdf

331.87 KB

Télécharger