Recherchez un appel à projet

Valoriser l’énergie fatale émise par les systèmes de réfrigération


Bâtiments connectés
15/09/2016

By ENGIE Axima

Date de cloture
31/01/2017

L’énergie ou chaleur fatale est l’énergie produite par un processus industriel dont ce n’est pas le but premier, et non valorisée. Les équipements concernés par cet appel à projet sont les systèmes de réfrigération, gros producteurs d’énergie thermique à basse température (30 à 40°C). ENGIE, en partenariat avec l’ANIA, souhaite découvrir de nouvelles solutions pour valoriser l’énergie fatale, dans des domaines ou des applications innovants pour les entreprises de l’agroalimentaire


Objectif de l’appel à projets :

Les installations de réfrigération proposée par ENGIE Axima à ses clients de l’industrie agro-alimentaire rejettent des quantités importantes d’énergie thermique, à une température comprise en moyenne entre 30° et 40°.Les puissances dissipées varient selon les sites de quelques centaines de kW à plusieurs MW thermiques.

Seuls 10 à 15 % de cette énergie peuvent être facilement valorisés à l’heure actuelle, par exemple pour produire de l’eau chaude sanitaire. D’autres systèmes existants permettent de rehausser le niveau de température des rejets pour assumer des besoins de chauffage ou produire de l’eau chaude sanitaire en grande quantité à condition que des débouchés existent au niveau des sites industriels.

Cet appel à projets a pour but de détecter des solutions innovantes et disruptives pour valoriser autrement cette énergie fatale. L’objectif est d’exploiter au maximum le gisement d’énergie thermique en alimentant un dispositif à même de créer de la valeur pour le client industriel sans nécessairement chercher à remplacer des moyens de chauffage in-situ.

Date limite de réponse : 31/01/2017


Gains et bénéfices :

Les projets sélectionnés pourront :

  • Profiterd'un accompagnement spécifique d'ENGIE Axima et de l’ANIA pour favoriser le développement de partenariats business, et de projets opérationnels,,
  • Bénéficier d’un terrain de test, d’expérimentation et de démonstration grandeur nature de leur solution chez des clients industriels d’ENGIE Axima
  • Bénéficier du support du réseau recherche et innovation de l’ANIA
  • Profiter de mises en relation avec les clients industriels et les partenaires d’ENGIE ainsi que celles mises à disposition au sein du réseau de l’ANIA
  • Éventuellement être intégré dans l’offre commerciale d’ENGIE Axima


Descriptif détaillé :

L’énergie fatale représente l’énergie produite par un processus dont la finalité n’est pas la production de cette énergie, c’est une énergie souvent perdue si elle n’est pas récupérée et/ou valorisée.

Les énergies fatales sont de diverses natures (chaleur, froid, gaz, électricité). Elles sont issues de process, d’utilités ou de déchets : cogénération, fours, tours aéroréfrigérantes, compresseurs, fumées, incinération, biogaz, réacteurs, ventilation des locaux, des eaux usées…

En France, près d’un tiers (140 TWh) de la consommation énergétique industrielle française ressort sous forme d’énergie fatale chaque année (Source : EDF). La récupération et la valorisation d’énergie fatale contribue aux objectifs sur les énergies renouvelables.

Pour ENGIE Axima la problématique de la valorisation de l’énergie fatale entre dans les engagements du Groupe sur la transition énergétique. C’est pourquoi ENGIE Axima souhaite trouver de nouveaux modes de valorisation de l’énergie fatale issue des systèmes de réfrigération, en dehors des solutions déjà utilisées, qui impliquent une remontée en température de l’énergie récupérée.

On pourrait ainsi résumer la problématique à : « Comment valoriser de grandes quantités d’énergie à une température entre 30 et 40° ? »

Aucune piste de réflexion ne sera écartée, et le but de cet appel à projets est de faire éclore des solutions innovantes de valorisation pour cette énergie.

Eligibilité et critères de sélection :

  • Adéquation avec le sujet
  • Caractère innovant du sujet
  • Cohérence du business model envisagé
  • Faisabilité / Viabilité économique
  • Potentiel de développement
  • Maturité du projet / de la solution
  • Efficacité énergétique
  • Capacité du projet à être rapidement lancé
  • Facilité d’implémentation


Procédure de sélection et calendrier prévisionnel :

  • Lancement de l’appel à projet : 20/09/2016
  • Date limite de dépôt des dossiers : 31/01/2017
  • Analyse et sélection des dossiers jusqu’au 20/02/2017 et annonce des finalistes
  • Fin février 2017: pitch des finalistes devant le jury qui sélectionnera un ou plusieurs lauréats


Comité de sélection :

Le comité de sélection est composé d’experts d’ENGIE Axima, du Groupe ENGIE et partenaires et clients industriels et des représentants des commissions Développement Durable et Recherche et Innovation de l’ANIA.

ENGIE Axima est le leader français du génie climatique, de la réfrigération et de la protection incendie.

Avec 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires et 7 500 collaborateurs, ENGIE Axima est dotée d’une capacité d’études unique en Europe avec 800 ingénieurs et techniciens. Elle possède la maîtrise de l'intégralité du processus, allant de la conception à la maintenance, en passant par la mise en œuvre et mobilise toutes ses compétences au service de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Plus d’infos sur l’ANIA

L’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) rassemble 18 fédérations nationales sectorielles et 23 associations régionales. L’ANIA est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, des administrations et des médias sur les sujets liés à l’alimentation.

LA MISSION DE L’ANIA est de représenter, informer et accompagner les entreprises agroalimentaires en France en mettant son expertise au service de ses adhérents. Avec une ambition collective, celle de redonner de la valeur à l’alimentation.
L’agroalimentaire constitue le premier secteur industriel français aussi bien en termes de chiffre d’affaires que d’emplois. L’agroalimentaire joue un rôle clé dans l’aménagement et la vitalité du territoire puisqu’il transforme 70% de la production agricole française. Le secteur constitue également un précieux soutien à la balance commerciale du pays puisque cette même année il a généré un excédent commercial de 8,1 milliards d’euros.
En 2015, les 16 218 entreprises du secteur ont réalisé un chiffre d’affaires de 170 milliards d’euros et employaient 440 926 personnes réparties sur tout le territoire national.


Le lauréat de l'appel à projets est Agriloops qui conçoit et opère des unités de production aquaponique innovantes en eau salée.