/
Inscription

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Smart buildings 01/01/2021

4 projets d’habitats hors-réseau qui ouvrent la porte d’un meilleur avenir énergétique

De résidences façon ruche à des barrières de corail artificielles, zoom sur ces projets faisant de l’habitat durable et autonome une réalité. Credit: Gianluca Santosuosso Design

Promoteurs, concepteurs, architectes : tous imaginent aujourd’hui des solutions toujours plus créatives intégrant une production autonome d'énergie verte et une gestion innovante des déchet

Vivre hors-réseau : le défi peut paraître insurmontable, mais ceux qui s’y osent se lancer dans l’aventure deviennent pour beaucoup une véritable source d’inspiration. Les maisons autosuffisantes, comme on les appelle, ont énormément évolué ces dernières années, que ce soit dans leur design ou leur réalisation – et continuent d’ouvrir leur porte à des modes de vie radicalement différents.

Promoteurs, concepteurs, architectes : tous imaginent aujourd’hui des solutions toujours plus créatives intégrant à la fois une production autonome d'énergie verte et une gestion innovante des déchets, de l'eau et de la température. De résidences en forme de ruche à des récifs de corail artificiels, voici quelques projets qui font de la vie en autarcie une réalité : 

credit: Mathieu Collos

SEA STEM

Nombreux sont les architectes et urbanistes à lutter contre la menace de la montée du niveau de la mer. L'un d’entre eux, Mathieu Collos, a conçu tout un habitat aquatique autonome qu’il a baptisé SEA STEM.

  • L’architecte a imaginé un bâtiment à cinq kilomètres au large du port de Palavas-les-Flots, dans le Sud de la France, là où les eaux ont une profondeur de 50 mètres. L'habitat s'élèvera à 30 mètres au-dessus du niveau de la mer et comprendra un récif artificiel destiné à promouvoir la biodiversité marine.
  • Entièrement autonome, le bâtiment fonctionnera à l'énergie éolienne, solaire et marémotrice ; il sera en outre à même de produire sa propre nourriture grâce à l'aquaculture et à la permaculture, et générera sa propre eau à partir d’eau de pluie et d’eau de mer dessalée.
  • Les invités du SEA STEM seront sensibilisés à une vie plus respectueuse de l’environnement à travers l’entretien du jardin en permaculture et en apprendront davantage sur la vie marine grâce à des animations autour du récif artificiel. Les activités de voile et de foil contribueront quant à elles à la collecte de données environnementales via des capteurs embarqués.
  • Le projet n’en est encore qu’à ses débuts, mais mise sur un programme de financement alliant recherche scientifique et écotourisme.

 

Credit: SYSHAUS

waterlilliHaus

De l’autre côté de l’Atlantique, la société de construction brésilienne SYSHAUS propose un autre exemple d'utilisation de l'eau comme terrain, avec son concept de waterlilliHaus : une maison préfabriquée qui flotte sur le lac de São Paulo tout en générant sa propre énergie.

  • Spécialement conçue pour fonctionner hors réseau, la waterlilliHaus produit sa propre électricité grâce à des panneaux solaires installés sur son toit. Elle recueille et traite également l'eau de pluie pour la rendre propre à la consommation et filtre les eaux usées grâce à un système de nettoyage, avant de les rejeter dans la nature.
  • Le climat environnant rend souvent la climatisation indispensable ; cependant, la waterlilliHaus a recours à une ventilation naturelle ainsi qu’au fameux effet de cheminée pour garder le bâtiment au frais. L’habitat flottant possède également un système domotique intelligent, compatible avec les appareils basse consommation et pouvant être géré à distance.
  • La petite habitation de 38,4 m2 est montée sur un catamaran qui peut naviguer ou être ancré. Elle se construit en moins de deux jours grâce à des machines automatisées, ce qui permet également de minimiser les déchets.

 

Credit: Gianluca Santosuosso Design

HIVE (la ruche)

Pour créer des maisons durables et autonomes, on peut aussi tout bonnement reproduire des créations de Dame Nature. C’est ce que se propose de faire le projet d'habitation résidentielle à faible émission de carbone HIVE (pour « Human-Inclusive & Vertical Ecosystem ») en s’inspirant directement des abeilles et de leurs ruches.

  • Créés par Gianluca Santosuosso Design pour le concours de design du Royal Institute of British Architects intitulé « The Home of 2030 », les bâtiments HIVE sont composés de structures en bois préfabriquées prenant la forme d’alvéoles. Modulables, ces dernières permettent aux résidents de personnaliser leur maison et de facilement les agrandir en ajoutant des pièces – le tout à base de matériaux de construction biodégradables, minimisant grandement l'impact environnemental.
  • Les logements sont autosuffisants en eau et en énergie : ils sont conçus pour s'intégrer aux systèmes d'énergie renouvelable et sont en outre équipés d'un système de recyclage de l'eau qui élimine les eaux usées en toute sécurité et dans le respect de l’environnement.
  • La conception du bâtiment lui-même joue en faveur d’un « socio-éco-système » : une économie locale circulaire où les résidents partagent des systèmes de production d'énergie et de nourriture, minimisant les déchets inutiles et favorisant la cohésion sociale.

 

Credit: Vox Creative

La Tiny Home IKEA

Le géant suédois de l’aménagement se diversifie – et passe au niveau supérieur : en s’associant à Vox Creative, ce n’est plus seulement son intérieur que l’on améliore, c’est carrément toute sa maison ! Fruit de cette collaboration, le Tiny Home Project est un micro-logement mobile qui ne dépend d'aucun réseau.

  • Cet habitat de 17,4 m2 comprend des panneaux solaires, des toilettes à compost et un chauffe-eau optionnel. La structure repose sur des roues et peut être facilement fixée à un véhicule.
  • L'intérieur de la petite maison est équipé de panneaux solaires, doublés de bois durable et meublés avec des produits IKEA durables et écoénergétiques, tels que des façades de cuisine fabriquées à partir de bouteilles recyclées et une pomme de douche thermostatique à économie d'eau.
  • Le projet a été achevé en 2020 mais sa sortie aux États-Unis a été suspendue par la pandémie. Toutefois, un modèle de la petite maison est d’ores et déjà disponible à la commande, à partir de 47 550 dollars (soit environ 38 900€). 

Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Loading...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon