Disruptions
France 2017 Sélectionné

Filtrer simplement et efficacement avec… de la paille !

Pour filtrer l’eau et limiter l’impact sur le milieu naturel lors de la vidange du barrage de Bious, la SHEM a utilisé des bottes de paille, recyclées ensuite comme engrais dans les prairies alentours. Cette innovation frugale, gagnante en terme de décarbonation, s’inscrit dans une dynamique d’économie circulaire associant des acteurs du territoire.

Tous les 10 ans, le lac de Bious est vidangé pour inspecter les équipements immergés du barrage. L’eau déstockée est déversée dans le torrent en aval, qui abrite de nombreuses espèces protégées.

Cette eau chargée de matières pourraient asphyxier la faune et détruire les habitats si elle était relâchée telle quelle.

C’est là que la paille intervient ! Disposées en travers du cours d’eau, les bottes de paille favorisent la décantation et la filtration des sédiments.

Avantage: les sédiments piégés par la botte de paille migrent progressivement en son sein, et colmatent la botte après plus d’une semaine contre quelques heures pour les géotextiles.

Gains environnementaux: préservation des espèces sensibles endémiques et limitation du colmatage du lit de la rivière.

Economie circulaire: les bottes de paille sont ensuite rendues à leur propriétaire, qui les utilise pour enrichir naturellement les sols de ses cultures.

L'équipe du projet

  • Caroline BERNARD
  • Cyril AUBAULT
  • Jean-Charles MAZIERES
  • Coralie DELAMAIRE

Entités

  • FR Renouvelables