Refroidissement & systèmes combinés
France 2017

Refroidir avec l'ENerGIE FATALE

Récupérer la chaleur des gaz d’échappement d'un groupe électrogène via un échangeur, en synergie avec la technologie de l’absorbtion pour produire du froid et ainsi climatiser le local attenant sans consommation électrique.

L'énergie électrique est indispensable pour le fonctionnement des systèmes autonomes. Cela s'applique aussi bien aux abris techniques mobiles qu'aux sites isolés . Pour de telles applications, la production d’électricité est assurée par des groupes électrogènes qui fonctionnent avec du carburant de type gasoil.

La climatisation est le plus gros consommateur d'énergie électrique. La puissance électrique consommée par la climatisation varie entre 30 et 50% de la puissance totale du système. De ce fait un peu moins de la moitié du carburant est utilisé pour produire du froid et refroidir les équipements 'nobles' (serveurs, switch, PC..) de l'application.

D'autre part, seulement 25% de l'énergie thermique disponible lors de l’explosion du carburant dans le moteur thermique du groupe électrogène se transforme en énergie électrique via l'alternateur.

En effet, 75% de cette énergie se transforme en chaleur, via les gaz d'échappement ou le radiateur ou en perte par frottement. Cette chaleur actuellement perdue est appelée énergie fatale.

La solution est basée sur deux innovations techniques :

- La première innovation consiste à récupérer la chaleur des gaz d'échappement du groupe électrogène au travers d'un échangeur. Cet échangeur est équipé d'une régulation astucieuse rendue possible par la mise en oeuvre des nouvelles technologies numériques. Cette solution ne perturbe pas le fonctionnement du groupe électrogène pour ne pas perdre la garantie du constructeur. L'échangeur avec sa régulation a été breveté par Ineo Defense en septembre 2015.

- La seconde innovation consiste à utiliser la technologie de l'absorption basée sur un procédé chimique de séparation de deux fluides. L’exploitation de cette technologie pour des petites puissances est rendue possible par la miniaturisation des capteurs/actionneurs numériques.

La synergie de ces deux innovations devient une vraie solution globale et de rupture par rapport à la climatisation à compression frigorifique alimentée par l'électricité : REFROIDIR avec du CHAUD et sans électricité.

Pour toutes les applications isolées fonctionnant avec un groupe électrogène ou disposant d’une source d'eau chaude ( via notamment des panneaux solaires thermiques) , cette solution permet :

- d'augmenter l’autonomie en carburant,

- d'installer dans l'abri ou sur le site plus d'équipements 'nobles' pour un prix d'achat identique,

- d'être plus respectueux de l'environnement en exploitant mieux l’énergie thermique du carburant.

L'équipe du projet

  • Frédérick GINESTE
  • Cédric MARTEL
  • René MAURIZOT
  • Marc-André MERLET
  • Christian RETTORI

Entités

  • ENGIE Ineo