Disruptions
Allemagne 2017

Séchage des boues pour réduire les émissions de CO2

Remplacer le charbon dans les centrales électriques par des boues d'épuration séchées réduit considérablement l'empreinte carbone et offre un rendement élevé en transformant la gestion des déchets en revenus supplémentaires.

Les centrales au charbon ont une empreinte CO2 défavorable et leur rentabilité ne cesse de décliner. La cocombustion de boue résout ces deux problèmes puisque l’élimination des boues est rémunérée par une prime et évite le recours à la combustion de charbon qui génère beaucoup de CO2. En outre, en Allemagne, la législation concernant l’utilisation des boues va devenir plus stricte. Il est donc réellement nécessaire de trouver d’autres moyens d’éliminer les boues. Un partenariat sera établi avec les autorités locales et la phase en amont de la chaîne de valeur concernant l’élimination des boues. Ce joint-venture souhaite investir dans une installation de séchage sur le site ENGIE à Zolling. Avec le chauffage urbain, la boue humide sera séchée sur un séchoir à la chaîne. La boue séchée sera utilisée dans la centrale à charbon comme combustible, ce qui évitera les émissions de CO2 provoquées par l’utilisation du charbon. Les services d’exploitation et de maintenance ainsi que la fourniture de chauffage et d’électricité sont fournis par ENGIE. Un autre moteur du projet est le fait que le Gouvernement et le Ministère de l’Environnement souhaitent réduire l’usage agricole des boues, ce qui n’est possible que grâce à la combustion. Etant donné que les entreprises de traitement des déchets doivent trouver des manières d’utiliser les boues, le joint-venture recevra un prix fixe par tonne métrique de boue reçue.

L'équipe du projet

  • Maximilian UNTERBUCHNER
  • Nathalie BORREMANS
  • Lothar SCHREIBER
  • Daniel MERCER
  • Till RAUTENBERG

Entités

  • Generation Europe