INNOVONS ENSEMBLE Hamburger icon
Close icon
/
Déconnexion

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Mobilité durable 11/12/2018

CES 2019 : Streetlight Data – Toute la Lumière sur la Circulation

Streetlight Data, une société américaine basée à San Francisco a développé une plate-forme d'analyse de tous les flux de circulation, et participera au CES 2019 sur le stand ENGIE & Partners. Martin Morzynski, Vice-Président Marketing & Produits nous parle de l'entreprise, de leurs relations avec ENGIE et de sa vision de la smart city. 


Q : - Parlez-nous de Streetlight Data

Dans le monde actuel, les municipalités et les grandes entreprises qui ont besoin de données sur la circulation sont obligées de compter le nombre de véhicules, par exemple avec des caméras vidéo ou des capteurs.

Laura Schewel, notre PDG, a croisé la surabondance d'informations disponibles,  issues par exemple des téléphones mobiles oo des dispositifs d'aide à la  navigation, avec l'existence d'un vrai vide dans les données sur la circulation. Elle s'est rendu compte que si toutes ces données étaient recueillies, analysées et contextualisées, cela permettrait non seulement de prendre des décisions mieux informées – par exemple où situer de nouvelles infrastructures, comme un centre commercial ou une piste cyclable, – mais rendrait également possible la réduction du nombre total de kilomètres parcourus, et de ce fait du nombre d'accidents et de la production des gaz à effet de serre, sans parler de l'amélioration de la fluidité du trafic et de la qualité de vie urbaine en général. Elle a donc créé Streetlight Data, la première plate-forme à proposer l'analyse exploitable de la circulation. Actuellement, nous avons des bureaux régionaux à Richmond, Virginie et à Vancouver, Colombie Britannique, ainsi que des centaines de clients à travers l'Amérique du Nord, aussi bien dans le secteur privé que public.


Q : - Parlez-nous de votre histoire avec ENGIE.

ENGIE investit régulièrement dans les technologies qui définiront le fonctionnement de nos environnements à l'avenir, et en 2011 a investi dans Streetlight Data, dont les données et les analyses animent déjà les villes en passe de devenir intelligentes. Au fur et à mesure que le contexte urbain se complexifie, des données complètes deviendront essentielles au maintien et à l'amélioration du développement durable. Je vois bien les données et les solutions de Streetlight Data interagir avec toutes celles apportées par les autres sociétés de la famille ENGIE, pour générer un monde plus intelligent.


Q : - Que représente pour vous le fait de participer au CES ?

Nous espérons d'abord sensibiliser le public au fait que nous avons effectivement comblé un vide réel dans les données disponibles. Jusqu'à présent, personne n'avait développé l'apprentissage machine pour mesurer les mouvements des divers trafics, dont le trafic piéton, comme nous l'avons fait. Et nous avons acquis de vastes connaissances sur le Big Data concernant la circulation : le mois dernier, nos analyses ont servi à plus de 1 600 projets.

Ensuite, nous nous intéressons en ce moment au marché européen et le CES devrait nous fournir d'excellentes occasions de rencontrer des professionnels du transport – et des décideurs – venant d'Europe.


Q : - Qu'allez-vous exposer au CES et pourquoi ?

Nous allons présenter Streetlight Insight, notre plate-forme en-ligne, et RouteScience, notre logiciel exclusif de traitement de données, à travers des vidéos montrant le fonctionnement de l'ensemble ; il y aura également une démo de notre produit M2, qui gère les piétons et les vélos, pour souligner le fait que l'information sur la circulation ne doit pas se limiter aux véhicules motorisés. Il n'y aura pas de matériel – capteurs, boutons etc., puisque tout est là : il n'y en a pas ! Streetlight Data est une société SaaS.


Q : - Quelle serait pour vous la "rencontre magique" au CES?

Le maire de Paris ou de Londres peut-être ? Des organismes publics ou qui travaillent dans le transport. Des gens directement impliqués dans la gestion des villes intelligentes de demain.


Q : - Et comment voyez-vous la ville intelligente en 2030 ?

J'estime que l'information influencera de plus en plus les prises de décisions. Depuis toujours, la gestion de l'énergie en milieu urbain a été considérée comme quelque chose de délicat, et l'énergie consommée dans le transport a été pratiquement ignorée dans les calculs, parce que c'est diffus et difficile à quantifier. Je pense qu'en 2030, la consommation d'énergie fera partie de l'équation, ce qui contribuera à développer des villes intelligentes encore plus durables.

Source : Martyn Crossland

Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Startups : proposez-nous vos solutions innovantes

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon