/
Inscription

Mes notifications

Actus Voir toutes les news
Témoignage 15/03/2021

"Nous ne devons pas rêver au succès mais en créer les conditions"

De la Syrie à la France et du génie civil à l'énergie, Mary Hanhoun, ingénieur de recherche senior chez ENGIE Lab CRIGEN a toujours voulu avoir un impact sur le changement climatique. Et son message aux autres femmes est particulièrement significatif!

Nous avons besoin de femmes à tous les niveaux pour changer la dynamique et faire en sorte que la voix des femmes soit entendue et prise en compte.

Il n’est jamais trop tôt pour enseigner aux enfants l’impact de leurs actions sur l’environnement,

Mary Hanhoun

Quelques mots sur votre parcours professionnel?

Mary :  C’est en Syrie, mon pays, que j’ai commencé des études en génie civil avant de travailler comme ingénieur à l'Observatoire européen d'Alep pendant un an. J'ai ensuite eu l'opportunité de venir en France pour faire un doctorat sur la valorisation des nutriments dans les eaux usées dans le domaine de l'ingénierie des procédés et des systèmes.
J'ai  ensuite fait un post-doc à SupAgro à Montpellier sur la manière d’identifier et de minimiser l'impact environnemental des processus industriels. Avant même la fin de mon post-doc, j'ai été recrutée par ENGIE pour travailler sur l'économie circulaire et l'analyse du cycle de vie de nouveaux procédés, notamment l'hydrogène vert, la valorisation du CO2 et la bioénergie.

Pourquoi avoir choisi le secteur de l'énergie?

Mary : Tout le monde utilise l'énergie. En travaillant dans ce secteur vous pouvez toucher de nombreuses personnes partout. Le secteur de l'énergie a un impact sur le changement climatique et chez ENGIE, nous travaillons à réduire les émissions de carbone et à contribuer de manière significative à un monde plus durable. Dans notre activité, nous avons un vrai rôle à jouer pour permettre une réelle différence. Le secteur de l’énergie est en constante évolution et offre de nombreuses opportunités pour innover.

Pour vous, être une femme dans ce secteur technologique c'est plutôt un atout ou un handicap ?

Mary Je ne pense jamais qu'être une femme me rende plus ou moins compétente. Les hommes et les femmes n’ont pas forcément les mêmes comportements, mais au travail ils sont identiques. Aujourd’hui, les femmes conduisent des camions et pilotent des avions. Quand je regarde mes collègues masculins, je n'ai jamais l'impression qu'ils soient plus intelligents que moi.
Comment imaginez-vous l'avenir de l'énergie ou le monde de demain?
Mary A cause des combustibles fossiles, l'énergie a eu un rôle majeur sur le réchauffement climatique et elle a également créé des tensions politiques. La demande mondiale d'énergie augmente car nous sommes de plus en plus nombreux sur terre. Elle est susceptible de doubler d'ici 2050 avec le facteur « aggravant » de l'augmentation du niveau de vie. 
L’augmentation de la demande en énergie augmentera les émissions de carbone et l'impact environnemental. Notre objectif est de trouver les moyens de relever ce défi et de trouver d’autres moyens de produire de l'énergie. 
Pour parvenir à ce changement, il faudra un énorme effort collectif. Ainsi, chez ENGIE Lab CRIGEN, nous sommes impliqués dans plusieurs projets sur la bioénergie, l'hydrogène, l'énergie éolienne et bien d'autres. Nous devons travailler ensemble et trouver des solutions qui soient économiquement et techniquement réalisables, qui minimisent les effets environnementaux et qui soient acceptables par la société. Nous devons travailler sur ces quatre aspects pour développer de nouveaux procédés et de nouvelles technologies.
Pensez-vous que les femmes ont un rôle spécifique à jouer pour atteindre la neutralité carbone?
Mary : Pas seulement les femmes; tout le monde a un rôle à jouer. L’éducation est importante, et il n’est jamais trop tôt pour enseigner aux enfants l’impact de leurs actions sur l’environnement, comme éteindre l’éclairage avant de quitter votre pièce, ne pas utiliser plus d’eau que nécessaire.
J'essaie, par exemple, de l’expliquer à mes enfants, de les rendre plus sensibles et plus responsables sur cette question. Et je fais attention à ne pas consommer beaucoup d'énergie
Y a-t-il un projet particulièrement important pour vous?
Mary : Pendant mon doctorat, j'ai travaillé sur la façon de récupérer le phosphore des eaux usées et de l'utiliser comme un engrais durable.
En fin de compte, cela a permis d’économiser de l'énergie et des produits chimiques, en récupérant un produit de valeur, c’est-à-dire de minimiser l'impact environnemental et de réutiliser les déchets dans de nouveaux produits.
J'ai vraiment apprécié ce projet car il était connecté à l'énergie et j'ai mis en place beaucoup de nouveaux processus et modèles pour optimiser tous les paramètres opérationnels. J'aime beaucoup travailler en laboratoire et je rêve d’y revenir un jour.
Avez-vous un message pour les autres femmes ?
Mary Les femmes d'aujourd'hui sont PDG, entrepreneurs ou tout ce qu'elles veulent. Nous pouvons devenir des leaders et inspirer les générations futures à atteindre des sommets plus élevés que jamais. 
Il ne faut pas rêver de succès mais y travailler. Et nous avons besoin de femmes à tous les niveaux pour changer la dynamique et faire en sorte que la voix des femmes soit entendue et prise en compte.

Autres news du même thème

Abonnez-vous à la Newsletter ENGIE Innovation

Loading...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que ENGIE utilise des cookies destinés à enregistrer des informations relatives à votre navigation sur le Site. Ils contribuent à faciliter votre navigation et permettent de recueillir des statistiques de fréquentation afin d'améliorer la qualité du Site. Pour en savoir plus cliquez ici.
Consulter la politique des cookies

close icon